Pollution numérique : Quels sont les bons réflexes en entreprise ?

il y a 5 mois   •   5 minutes de lecture

Par La Rédaction
Table des matières

Le numérique a révolutionné un tant soit peu le monde du travail. L'ordinateur est notamment devenu un outil fondamental au bureau. À travers cet appareil et bien d'autres, comme la tablette, les travailleurs accèdent à une multitude de solutions digitales. Sans le moindre doute, les outils numériques facilitent le travail, permettant même les interactions à distance.

Cependant, comme toute chose servant à l'activité humaine, ils ont un impact sur l'environnement. Les entreprises ont, sans le vouloir, une grande part de responsabilité dans cette situation. Les pouvoirs publics comptent sur elles, entre autres, pour atteindre la transition écologique.

Vous êtes dans l'équipe dirigeante d'une entreprise ? Voici les bons réflexes pour réduire l'empreinte environnementale du numérique de la structure.

Réduisez la consommation énergétique des outils informatiques

La consommation énergétique du matériel informatique est l'une des causes de ses effets néfastes sur la nature.

Prenez conscience de l'impact du numérique sur l'environnement

En France, les services numériques ont consommé 48,7 TWh en 2020, ce qui correspond à 10 % de la consommation d'énergie nationale. Ils ont une empreinte carbone évaluée à 16,9 millions de tonnes d'équivalent CO2 (eq CO2). Cette quantité représente 2,5 % de l'ensemble des émissions de gaz à effet de serre (GES) en France.

Ces données ne proviennent pas de SirEnergies mais plutôt de deux organismes étatiques qui ont réalisé conjointement une étude sur l'impact environnemental du numérique en France.

Il s'agit de l'Arcep (Agence de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse) et l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie). À la lumière de ces chiffres, il est urgent d'adopter quelques bonnes habitudes pour diminuer la consommation de vos outils informatiques.

réduction consommation énergétique

Achetez des équipements informatiques de basse consommation

Dans le but de réduire l'empreinte carbone de votre entreprise, faites attention aux équipements que vous achetez pour constituer votre flotte informatique. Tous les appareils n'ont pas le même appétit pour l'énergie électrique. Oubliez le matériel fabriqué à partir de technologies dépassées même s'ils sont peu coûteux à l'achat.

Généralement, les vieux modèles d'ordinateurs consomment abondamment de l'énergie. A contrario, les modèles les plus récents sont, pour la plupart, conçus pour répondre aux défis environnementaux actuels. Toutefois, même dans la gamme des nouveaux ordinateurs, certains sont plus gourmands en énergie que d'autres.

Privilégiez les PC qui disposent d'un disque SSD. Les anciens disques durs mécaniques sont lents, ce qui influence la consommation énergétique. Assurez-vous que les processeurs sont modernes avant d'acquérir vos ordinateurs. N'hésitez pas à vous faire accompagner par un spécialiste du matériel informatique pour réussir vos choix.

Éteignez les appareils informatiques après usage

L'un des réflexes simples à avoir en entreprise pour limiter la pollution numérique, c'est l'extinction des ordinateurs, imprimantes et autres équipements après l'utilisation. Bien souvent, en milieu professionnel, les appareils sont constamment sous-tension toute la journée.

Pourtant, ils ne sont pas utilisés pendant toutes les heures du travail. En tant que chef d'entreprise, sensibilisez vos collaborateurs sur l'intérêt d'éteindre les appareils lorsqu'ils ne les utilisent pas.

Adoptez les bonnes habitudes pour la navigation

Internet est l'un des principaux contributeurs aux émissions mondiales de GES. L'une des raisons est que les gros volumes de données qui circulent dans ce réseau sont stockés sur des serveurs physiques. Or, ces derniers sont globalement très énergivores. Afin de réduire l'empreinte carbone de votre entreprise, instaurez de bonnes habitudes de navigation.

Selon une étude du Green Code Lab réalisée pour le compte de l'Ademe, certains navigateurs consomment plus d'énergie que d'autres. Par exemple, Internet Explorer ou encore Firefox est plus économe sur Chrome.

Optimisez la vitesse d'exécution de vos requêtes en ciblant des mots-clés précis pour vos recherches. Demandez à vos collaborateurs d'enregistrer les sites qu'ils utilisent fréquemment dans les favoris afin d'y accéder facilement.

Inscrivez-vous dans une dynamique d'économie circulaire

L'économie circulaire est indiquée par les pouvoirs publics comme une solution pour optimiser l'exploitation des ressources naturelles. Ce mode d'économie met l'accent sur la sobriété dans la gestion des matières premières tout en améliorant l'efficacité du produit à tous les stades. Inscrivez-vous dans cette dynamique lors de l'achat et de la gestion de la fin de vie des appareils informatiques professionnels.

Le choix de vos fournisseurs locaux peut vous aider à réduire votre participation à la pollution numérique. Ce faisant, l'impact de l'acheminement du matériel jusque dans vos locaux sera moindre. Selon les études effectuées par l'Arcep et l'Ademe précédemment mentionnées, l'impact environnemental d'un outil informatique dépend en partie de la région de fabrication. Dans des pays tels que la Chine et les États-Unis, le mix énergétique est très carboné.

L'idéal est de choisir des appareils fabriqués dans un pays où les énergies renouvelables et décarbonées occupent une part très importante dans la production et la consommation énergétiques. Nous vous recommandons d'opter pour un producteur de matériel informatique dont les usines sont localisées en Europe, en l'occurrence en France.

Pensez également au matériel reconditionné pour diminuer l'impact environnemental de votre flotte informatique. D'après une étude effectuée par l'Ademe sur le reconditionnement des terminaux, l'achat d'un appareil reconditionné peut permettre de réduire ses effets environnementaux de 55 à 91 % par rapport à un modèle neuf.

La raison est que cette option permet d'éviter l'exploitation de 82 kg de matières premières. En conséquence, l'émission de 25 kg de gaz à effet de serre par année d'utilisation est évitée. Autrement dit, le choix du matériel reconditionné amoindrit considérablement l'empreinte carbone de votre entreprise.

Gérez au mieux le stockage de données

Le stockage de données est incontournable en entreprise. Pour ce faire, les entreprises ont plusieurs solutions au choix. Le cloud est certes très pratique puisque l'ensemble des processus est généralement automatisé.

Cependant, les données s'hébergent sur des serveurs qui consomment beaucoup d'énergie. Le bon réflexe pour stocker les données tout en limitant l'impact environnemental, c'est l'usage de supports en interne.

Vous pouvez utiliser, à cette fin, des disques durs externes et/ou recourir au NAS (Network Attached Storage). Vous trouverez sur le marché des disques externes de différentes tailles.

Cette solution peut convenir à une TPE ou une PME. Pour une entreprise de taille plus importante, le NAS est plus indiqué en raison de sa grande capacité de stockage. Il s'agit d'un boîtier qui abrite les disques durs comportant toutes les données de l'entreprise.

C'est un bon moyen pour centraliser toutes les ressources de votre entreprise en interne. Prenez tout de même la précaution de copier les données dans un autre espace de stockage à conserver hors de l'entreprise. Vous limiterez ainsi les risques de pertes de données en cas d'inondation, d'incendie ou de cambriolage.

stockage de données

Servez-vous bien des mails

Très utilisés en entreprise, les mails ont un impact environnemental non négligeable. Leur envoi est plus énergivore que leur stockage. Au sein de votre entreprise, sensibilisez vos collaborateurs à ce propos.

Les e-mails doivent être envoyés que lorsque cela est véritablement nécessaire. Vous pouvez également agir sur le poids des e-mails pour un usage écoresponsable.

Compressez les fichiers lorsque vous voulez en envoyer plusieurs. Si vous ne lisez pas les messages automatiques que vous recevez de certains sites, désinscrivez-vous de leurs newsletters. Enfin, demandez à vos collaborateurs de nettoyer leurs boîtes mail et de ne conserver que les messages importants.

Choisissez des partenaires écoresponsables

Engagé dans la lutte écologique, pensez à entraîner vos partenaires avec vous. Veuillez choisir des fournisseurs et entreprises de logistique qui font preuve de responsabilité écologique. Pensez à opter pour des fournisseurs locaux afin d'alléger le poids du transport sur l'environnement. Si vous dirigez une entité commerciale, vous pouvez par exemple privilégier les fabricants d'emballages biodégradables.

Contactez-nous

Vos données sont uniquement utilisées pour nous permettre d'établir des conseils énergétiques et vous les communiquer. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️

Poursuivre la lecture