Qu'est-ce que le mix énergétique ?

il y a 3 mois   •   6 min de lecture

Par Guillaume Sagliet
Table des matières

L'énergie est une denrée indispensable pour faire tourner les industries, assurer le transport et le confort dans les bâtiments. Du charbon à l'eau en passant par le pétrole, le gaz ou le rayonnement solaire, diverses ressources énergétiques existent.

Depuis plusieurs décennies déjà, l'Homme parvient à produire de l'énergie à partir de différentes sources. Toutefois, la production énergétique est largement plus avancée avec certaines ressources qu'avec d'autres. Nous ne vous apprenons certainement rien en affirmant que les énergies fossiles sont les plus utilisées à travers la planète.

Cependant, en raison de l'impact de ce type d'énergie sur l'environnement, les énergies renouvelables sont davantage mises en avant. Pour le moment, il n'est pas possible de remplacer totalement les sources traditionnelles d'énergie par les sources dites "vertes". La notion de mix énergétique trouve ainsi sa raison d'être. SirEnergies vous dit ce que vous devez savoir.

Définition du mix énergétique

Le mix énergétique désigne l'ensemble des types d'énergie utilisés pour satisfaire les besoins énergétiques d'une région ou d'un pays. Également appelé "bouquet énergétique", cela correspond à la répartition des sources d'énergie primaires utilisées.

Un peu partout dans le monde, le mix énergétique englobe :

  • les sources fossiles (pétrole, charbon, gaz naturel…),
  • les sources fissiles (gisements d'uranium),
  • les sources renouvelables (solaire, hydraulique, éolienne…).

Le mix énergétique comprend donc les énergies destinées à tous les usages. Cela permet de répondre aux besoins énergétiques (en électricité, en chaleur ou en froid, en carburant, etc.). Le bouquet énergétique est composé principalement selon la disponibilité des ressources.

Les politiques d'énergie mises en place par les pouvoirs publics déterminent également la répartition des sources énergétiques. À l'occasion des sommets internationaux sur le climat, tous les pays sont appelés à investir davantage dans la production d'énergies renouvelables.

mix énergétique

Quelle est la différence entre mix électrique et mix énergétique ?

Mix énergétique rime phonétiquement avec mix électrique, mais les deux notions n'ont pas la même signification.

Le mix énergétique est transversal, prenant en compte les ressources utilisées pour produire toutes sortes d'énergies.

Par contre, le mix électrique désigne uniquement la répartition des ressources employées pour générer l'électricité. Il ne tient donc pas compte des hydrocarbures dédiés aux véhicules, du gaz naturel ou du bois utilisé pour le chauffage. L'électricité est le segment du secteur de l'énergie dans lequel les sources renouvelables sont le plus exploitées.

Les chiffres sur la composition du mix énergétique

Le mix énergétique est pratiqué dans tous les pays dans des proportions variées.

Quel est le mix énergétique mondial ?

À travers le monde, la notion de mix énergétique prend de plus en plus de l'importance. Si les énergies renouvelables sont promues, les énergies fossiles occupent toujours la plus grande part du bouquet énergétique.

Pour preuve, selon les chiffres de l'AIE (Agence Internationale de l'Énergie) datant de 2016, les sources fossiles permettent de produire 80% de l'énergie au plan mondial. Les sources renouvelables, quant à elles, ne contribuent qu'à 14% de la production (en 2016).

Les pays les plus industrialisés sont ceux dans lesquels la part des ressources énergétiques fossiles est plus importante. Par exemple, la Chine bat des records en matière de production d'énergie. Dans l'Empire du Milieu, le charbon largue les autres sources, représentant 60% environ du bouquet énergétique. La Chine effectue quand même des efforts puisqu'en 2019, elle a produit 30,1% de la quantité d'hydroélectricité mondiale (source : BP Statistical Review of World Energy).

En Inde, le charbon occupe également une place prépondérante dans le mix énergétique. Par exemple, son taux par rapport à la consommation finale d'électricité en 2019 est de 57,6% (source : BP Statistical Review of World Energy). Ce pays du groupe BRICS (Brazil, Russia, Inde, China, South Africa) qui connaît une poussée économique semble ne pas s'intéresser pour l'instant aux problématiques environnementales.

Les États-Unis n'ont pas, non plus, des leçons d'écologie à donner à leurs concurrents économiques. Le pays de l'Oncle Sam est le deuxième consommateur d'énergie au monde, derrière la Chine, selon l'AIE. En 2019, les énergies fossiles correspondent à 91,5% du mix énergétique américain. Les données concernant le charbon peuvent tout de même donner un brin d'espoir aux personnes engagées pour la cause écologique.

La production d'énergies renouvelables a en fait dépassé celle du charbon en 2019. Le départ du pouvoir de Donal Trump, apôtre des énergies fossiles, pourrait enfin favoriser le respect des traités internationaux sur le climat par les États-Unis.

En Europe, le mix énergétique est toujours très dominé par les sources fossiles. Cependant, les efforts se décuplent pour réduire la proportion des énergies fossiles dans la production énergétique. Le taux des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique est de 15,5% en Europe en 2019. Derrière ce taux se cachent des réalités propres à chaque pays européen.

Quel est le mix énergétique français ?

L'Accord de Paris sur le climat, en vigueur depuis novembre 2016, incite les États à réajuster la composition de leur mix énergétique. La France essaie de suivre les préconisations de ce traité et celles d'autres accords afin de réussir la transition énergétique.

Cela se ressent dans la composition du mix énergétique en France. Certes, les sources traditionnelles mènent toujours la danse. Cependant, la production d'énergie renouvelable a le vent en poupe, notamment l'hydraulique qui est la deuxième source d'électricité après le nucléaire.

Les énergies renouvelables constituent 13,1% de la consommation d'énergie primaire, mais plutôt 19,1% de la consommation finale brute d'énergie en 2020. Leur proportion dans le mix énergétique évolue de 10 points depuis 2005 (source : statistiques.developpement-durable.gouv.fr). Les sources d'énergie renouvelables principalement utilisées sont le bois-énergie, l'hydraulique, les biocarburants, l'éolienne, les pompes à chaleur, le solaire photovoltaïque…

Le secteur de la production de ce nouveau type d'énergie se développe. La preuve, c'est qu'en 2018, plus de 8,6 milliards d'euros sont investis dans le domaine et 68 000 emplois y ont été créés.

Néanmoins, la France est loin d'être le meilleur élève d'Europe à l'évaluation de la proportion des énergies renouvelables dans le mix énergétique. En 2019, elle n'occupait que le 17e rang dans l'Union européenne. D'importants efforts restent à consentir aussi bien par les autorités politiques que par les populations.

chiffres composition mix énergétique

Le mix énergétique à l'échelle d'un bâtiment

Le mix énergétique peut s'appliquer au niveau individuel. Vous avez la possibilité d'utiliser les énergies fossiles et les énergies renouvelables dans votre entreprise. C'est le choix idéal si vous désirez réduire votre empreinte carbone et participer à la lutte écologique. De plus, cela vous permet de réaliser des économies non négligeables.

Selon la réglementation environnementale 2020 (RE 2020), toute nouvelle construction doit respecter le concept de BEPOS (Bâtiment à énergie positive). Vous devez opter pour les travaux et installations permettant d'obtenir le label effinergie+ mis en place par la RE 2020.

Ce label a un lien avec le mix énergétique. Il est décerné aux constructions répondant à la formule ci-après : bilan epnr ≤ Écart autorisé avec : bilan epnr = bilan en énergie primaire non renouvelable.

L'Écart autorisé = l'écart à l'énergie positive autorisé. Cela correspond à la différence tolérée pour que le bâtiment soit éligible au label effinergie+, quel que soit le type de construction et la situation géographique.

Le but de la RE 2020 est de réduire la production et la consommation des énergies fossiles tout en maintenant le confort dans les bâtiments.

Outre le label effinergie+, la norme prend également en compte le coefficient Bbio (Besoin bioclimatique) des bâtiments. L'usage de sources renouvelables pour couvrir les besoins énergétiques de votre logement vous aidera à obtenir le Bbio pour ce dernier.

Pour répondre aux exigences de la norme environnementale RE 2020, vous pouvez par exemple utiliser des vitrages de haute performance. Vous pouvez également installer des équipements de production d'énergie. Le choix d'un système de chauffage fonctionnant aux granulés de bois peut être également utile. Des capteurs photovoltaïques, une pompe à chaleur et un chauffe-eau thermodynamique sont, entre autres, des équipements auxquels penser pour faire du mix électrique.

Contactez-nous

Vos données sont uniquement utilisées pour nous permettre d'établir des conseils énergétiques et vous les communiquer. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️

Continuer de lire