Quelles sont les différences entre EDF et Enedis ?

il y a 3 mois   •   4 min de lecture

Par Emmanuel Sire
Table des matières

EDF et Enedis (ex-ErDF) sont deux entités bien distinctes sur le marché de l’énergie électrique en France.

Bien qu’elles appartiennent au même groupe et travaillent en étroite collaboration, elles sont entièrement indépendantes l’une de l’autre et chacune a des activités spécifiques dans ce secteur : EDF est un producteur et fournisseur d’électricité et Enedis le gestionnaire de réseau de distribution.

Mais concrètement quels sont leurs rôles respectifs ? Quelles sont les origines de la confusion qui existe entre ces deux entreprises ?

Dans cet article, SirEnergies vous donne toutes les clés pour ne plus faire l’amalgame entre ces deux entités.

Comprendre le fonctionnement du réseau de distribution de l'électricité

Pour bien comprendre les missions respectives d’EDF et Enedis, il convient au préalable de bien comprendre comment fonctionne le modèle de distribution de l’électricité en France :

Modèle de distribution de l'électricité en France
Source ENEDIS

  • le Producteur se charge de produire l’électricité
  • le Transporteur (RTE), s’occupe d’acheminer les électrons jusqu’au réseau de distribution sur les lignes de haute tension
  • le Distributeur (Enedis), achemine ces électrons jusqu’au consommateur sur les lignes de moyenne et basse tension
  • les Fournisseurs, dont EDF en fait partie, commercialisent l’électricité aux consommateurs, qu’ils soient particuliers ou professionnels

EDF, producteur et fournisseur historique d’électricité

Initialement créé le 8 avril 1946 (suite au projet de loi sur la nationalisation du gaz et de l’électricité) EDF est le producteur et fournisseur historique de l’énergie électrique en France. Elle compte dans ses rangs plus de 160 000 collaborateurs à travers le monde.

Ses missions d’EDF sont diverses :

  • Production d’électricité à travers son mix énergétique (nucléaire, énergies renouvelables dont hydraulique, cycle combiné gaz et cogénération)
  • Fournisseur historique d’électricité proposant des offres à tarifs réglementés par l’État
  • Fournisseur alternatif de gaz, proposant des offres de marchés (comme ses concurrents dont on peut citer GazelEnergie ou ENI).

En France, le bouquet énergétique d’EDF est composé de la façon suivante :

  • 88 % d’énergie nucléaire
  • 9  % d’énergies renouvelables dont hydraulique
  • 2 % de cycle combiné gaz et cogénération
  • 1 % d’énergies fossiles (fioul et charbon)

Comme on peut le voir, EDF joue un rôle important dans le développement de l'énergie nucléaire en France, qui représente les ¾ de l’électricité produite à ce jour. Son parc est composé de 56 réacteurs à différents niveaux de puissance répartis sur toute la France.

Son principal défi aujourd’hui est d’accélérer son développement des énergies renouvelables (éolien, solaire, hydraulique, biomasse, géothermie …), EDF entend d’ailleurs doubler ses capacités de production en énergies renouvelables à horizon 2030.

Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité

Enedis est une filiale indépendante du groupe EDF depuis 2008 qui est chargée de la gestion et de l’aménagement du réseau de distribution d’électricité français. Autrefois Enedis était plus connue sous le nom d’ErDF.

Les principales missions d’Enedis sont les suivantes :

  • Gérer le réseau de distribution d'électricité français (le raccordement, l’entretien, le développement et la modernisation)
  • Anticiper les coupures de courant face aux aléas climatiques
  • Gérer l’acheminement de l’électricité jusqu’aux foyers français et en assurer la qualité
  • Relever les compteurs électriques des consommateurs ne disposant pas d’un compteur communicant Linky
  • Garantir la solidarité entre les territoires grâce au TURPE (Tarif d’Utilisation du Réseau Public d’Électricité)

À l’aube de la transition énergétique, Enedis fait également face à plusieurs défis :

Pourquoi ErDF est devenu Enedis ?

Afin d’éviter tous risques de favoritisme et de confusion, la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) a contraint ErDF à changer de dénomination. C’est ainsi que le nom "Enedis" a été adopté le 31 mai 2016.

Ce changement de nom à plusieurs objectifs :

  • Mieux dissocier EDF et Enedis dans l’inconscient collectif
  • Favoriser le développement normal de la concurrence
  • Mettre un terme au précédent monopole qui subsistait
  • Répondre équitablement aux demandes des divers fournisseurs, sans privilégier la maison mère EDF

Toutefois, il est important de préciser qu’Enedis ne sert pas les intérêts de sa maison mère. Elle assure ses diverses activités de façon impartiale et neutre auprès de tous les consommateurs desservis par le réseau d’électricité national.

Comprendre pourquoi la confusion subsiste encore aujourd’hui

Aujourd’hui encore, dans l’inconscient collectif de beaucoup de consommateurs, EDF et Enedis sont une seule et même entité.

Cela peut se comprendre d’une part pour des raisons évidentes de dénomination (on l’a vu précédemment qu’Enedis s’appelait autrefois ErDF), et d’autre part par le poids d’EDF sur le marché de l’électricité.

Si on pouvait faire une analogie concernant leurs différences et leurs rôles respectifs sur le marché français, on pourrait aisément faire la comparaison avec le réseau routier où :

  • ENEDIS représenterait le réseau routier départemental et communal
  • RTE représenterait le réseau autoroutier et national
  • EDF représenterait les automobilistes qui circulent sur ces réseaux

Chez SirEnergies, nous traiterons bientôt d’autres sujets où subsistent parfois encore des confusions entre les acteurs de l’énergie. N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter pour ne rien manquer.

Contactez-nous

Vos données sont uniquement utilisées pour nous permettre d'établir des conseils énergétiques et vous les communiquer. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️

Continuer de lire