Tout savoir sur les compteurs Linky et Gazpar

il y a 3 mois   •   6 min de lecture

Par Guillaume Sagliet
Table des matières

Récemment, de nombreux médias ont relayé des informations concernant le déploiement des compteurs Linky. En effet, de récentes polémiques sont venues secouer le gestionnaire de réseau, ENEDIS.

Certaines associations de consommateurs, ou bien des autorités publiques telles que des maires s’opposent à la pose du fameux compteur. Par exemple, le maire de Barsac (en Gironde) fait face au tribunal à ENEDIS concernant la pose du Linky. Dominique Cavaillols a fait voter une délibération qui exige le consentement de l’habitant pour la pose du Linky.

Pourquoi cette nouvelle génération de compteurs provoque-t-elle autant de méfiance ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre dans cet article.

Nous allons donc explorer le fonctionnement des compteurs communicants de manière générale. Puis nous tâcherons de comprendre l’intérêt de cette nouvelle technologie dans la transition énergétique. Enfin, cet article sera l’occasion de comprendre si les dangers de ces compteurs sont réels et les critiques justifiées.

Plusieurs critiques sont adressées à ces compteurs, nous tâcherons de répondre à la majorité d’entre elles.

Il convient tout d’abord de rappeler que pour les grands consommateurs les compteurs évolués ne sont pas une nouveauté.

En effet, sur les réseaux de tension supérieure, les compteurs communicants sont la norme. Ce n’est que récemment, suite au projet Linky, que cette technologie s’est démocratisée à l’ensemble des Français.

Pour le gestionnaire du réseau, il est question de moderniser son parc de compteurs en mettant en commun les technologies utilisées. C’est également l’assurance d’améliorer le comptage de l’énergie.

Il est important de rappeler que cette technologie au-delà du Linky pour l'électricité concerne également le gaz (sous le nom de Gazpar).

Principe de fonctionnement des compteurs évolués

Fonctionnement et usages

Comme nous l’avons abordé dans l’introduction, cette technologie n’est pas nouvelle. On utilise souvent le terme de compteurs intelligents, cela vient d’un anglicisme : le « smart metering ». Cela désigne les compteurs étant capables d’enregistrer et de transmettre des informations.

Quelle que soit l’énergie en question, il existe aujourd’hui plusieurs manières de compter l’énergie. Certains compteurs communiquent automatiquement leurs informations et d’autres sont relevés périodiquement.

Un compteur communicant permet de :

  • compter l’énergie avec une meilleure précision
  • transmettre à distance des informations et donc de limiter les interventions physiques
  • recevoir des données, et donc des instructions : mise en service, modifications de seuils…

La technologie utilisée est comme indiquée sur le schéma le Courant Porteur en Ligne (CPL). Il s’agit simplement de faire passer des informations par le réseau électrique sous forme de courant. C’est un signal à plus haute fréquence et de faibles énergies.

Schéma d'un système de comptage évolué en électricité
Source : CRE

Une avancée en termes d’utilisation

Les compteurs anciens génération ne permettent pas de récupérer autant d’information que les compteurs Linky ou PME-PMI.

La possibilité de stocker des données, puis de les récupérer automatiquement est une véritable amélioration. Les compteurs actuels ne permettent que d’enregistrer une consommation entre deux dates. Le client ne peut donc pas exploiter ses données de consommation afin de moduler son comportement.

En ce sens, le compteur évolué est une véritable innovation technologique. Le client peut ainsi s’approprier ses données de consommation et ainsi contribuer à réduire ses consommations.

Le compteur évolué facilite ainsi la mise en place d’installations type thermostat ou installation de panneaux photovoltaïque. Une connaissance fine de ses consommations est en ce sens très utile. Cela est permis grâce à l’ordinateur installé dans ce compteur.

Rôle et enjeux des compteurs évolués dans la transition énergétique

La mise en œuvre de nouvelles offres de fourniture

Vous l’aurez compris, ces systèmes de comptage évolués nous permettent de modifier notre façon de compter l’énergie et donc de gérer le réseau.

Le consommateur ayant accès à plus d’informations, il est possible d’envoyer des signaux économiques pertinents.

Il est donc possible de proposer de nouvelles offres de fourniture qui pousse le client à réduire sa consommation en période de pointe. Il est de la responsabilité des fournisseurs de faire preuve d’innovation et d’utiliser cette opportunité pour se démarquer.

À ce titre, la mise en place de nouveaux calendriers fournisseurs est essentielle. En effet, c’est par ce moyen que les fournisseurs peuvent proposer des offres avec des prix différenciés selon l’heure.

Une évolution qui facilite la gestion des réseaux

Pour le gestionnaire de réseau, il y a de multiples avantages, et certaines retombent pour le consommateur et la collectivité.

En installant ces compteurs, il est possible de réduire considérablement le nombre d’interventions physiques. Le gestionnaire les réalise à distance. Cela réduit ses coûts et peut avoir un impact positif sur la partie TURPE de nos factures d’électricité.

Pour le client, il n’est plus nécessaire d’être à son domicile lors de l’intervention qui se fait à distance.

La détection des fraudes est également plus fiable avec ce genre de modèles. Le compteur évolué améliore l’activité de gestion des réseaux de distribution.

Il devient également plus facile d’intégrer des énergies renouvelables si le gestionnaire dispose d’une meilleure vision des consommations en temps réel. Le compteur évolué permet de suivre plus finement les productions d’électricité décentralisées. Les éoliennes, les centrales photovoltaïques vont avoir besoin d’un réseau performant pour se développer. Cela contribue donc à l’atteinte des objectifs de transition énergétique et de maîtrise de la demande.

Le développement de l’autoconsommation et de l’effacement dépend fortement de l’installation massive de compteurs évolués. Ces méthodes œuvrent dans l’atteinte des objectifs de sobriété énergétique.

Les compteurs évolués sont-ils dangereux ?

Le jeudi 1er juillet 2021, treize associations de consommateurs ont lancé une action collective contre Enedis.

Ces associations estiment avoir le droit de choisir l’installation ou non d’un Linky à leur domicile. Le code de l’énergie stipule que les compteurs électriques appartiennent au gestionnaire de réseau. C’est donc un dialogue de sourds qui souvent s’engage et se termine en justice.

Plus de 2000 personnes sont concernées par cette plainte collective. Comme nous le voyons, au-delà d’une méfiance envers les effets néfastes sur la santé, ce sont les méthodes d’Enedis qui sont pointées du doigt.

Quels sont les dangers du compteur évolué / Linky pour la santé ?

Comme nous l’avons précisé, ce compteur utilise la technologie CPL. Il s’agit donc de transmission d’informations via des ondes électromagnétiques directement dans le réseau actuel. C’est la présence de ces ondes, malgré leurs hautes fréquences qui posent question.

L’ANFR a donc tranché en livrant son analyse. Il s’agit de l’Agence Nationale des Fréquences qui régule les ondes et leurs fréquences. Il s’avère que ces compteurs (Linky) émettent moins d’ondes que la majorité de nos appareils électroménagers. L’exposition à des appareils tels que nos smartphones sont beaucoup plus nocifs que la présence d’un Linky.

Enedis rappelle qu’à une distance de 50 cm du compteur Linky, le champ électromagnétique est si faible qu’il n’est même pas mesurable. Il convient donc de relativiser les prétendus dangers pour la santé à l’exposition d’un compteur Linky.

Le risque d’incendie est-il plus élevé avec un Linky ?

Lors des premières poses effectuées par Enedis, il y a eu de très infimes cas d’incendie qui sont apparus. Malgré leur très faible nombre, ces événements continuent d’alimenter les détracteurs du compteur Linky.

Après investigation, le problème semblait venir du serrage des câbles extérieurs au compteur. Des mesures sont depuis en vigueur afin d’éviter ce genre de catastrophe. Il faut tout de même rappeler que lors de la phase de test, on a seulement recensé 8 incendies sur plus de 300 000 compteurs.

ENEDIS suivi de près par les associations de consommateurs

De nombreuses affaires alimentent la méfiance envers les entreprises de l’énergie. En effet, le médiateur et la commission de régulation de l’énergie enregistrent régulièrement des plaintes de clients se plaignant de méthodes de vente mensongères. Enedis n’est pas épargné par ces pratiques.

Récemment encore à Poitiers des clients ont été victimes d’arnaques par de faux agents Enedis.

Ce qui est également pointé par les associations est l’absence de choix dans la pose du fameux compteur. Enedis invoque alors la mission de service public qui lui incombe, et qui stipule bien que les compteurs appartiennent à Enedis et non au client.

Pour conclure

En résumé, nous pouvons dire que les compteurs évolués ne représentent aucun danger hormis de rares cas d’intolérance aux ondes électromagnétiques.

Ils existent déjà pour tout un ensemble de clients et leur démocratisation est en partie bénéfiques à la transition énergétique.

L’installation des compteurs Linky et Gazpar est bientôt achevée. Nous pourrons constater à court et moyen terme leurs effets sur les réseaux d’énergie et les foyers français.

Contactez-nous

Vos données sont uniquement utilisées pour nous permettre d'établir des conseils énergétiques et vous les communiquer. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️