Comprendre la puissance souscrite pour optimiser sa facture d’électricité

il y a 8 jours   •   6 minutes de lecture

Table des matières

De l’abonnement trop cher aux pénalités pour dépassement de puissance, l’inadéquation entre la puissance et la consommation d’électricité peut en effet peser lourd sur la facture.

Découvrez nos conseils pour réaliser des économies sur vos contrats d’électricité en choisissant la bonne puissance pour votre entreprise. La première étape ? Analyser votre consommation pour évaluer vos besoins au plus juste.

Qu’est-ce que la puissance souscrite en électricité ?

La puissance souscrite est la puissance que le compteur électrique peut appeler sur le réseau pour couvrir les consommations d’électricité simultanées à un instant T. Elle s’exprime en kVA (kilovoltampère).

Quelle puissance peut être souscrite par l’entreprise ?

Les particuliers et les professionnels peuvent souscrire une puissance comprise entre 3 et 36 kVA. Pour les entreprises, la puissance souscrite peut dépasser 250 kVA.

La puissance souscrite est choisie au moment de la signature du contrat d’électricité. Sa valeur influe sur le montant du tarif d’acheminement (TURPE-Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité), et donc sur le prix de l’abonnement. Disposer d’une puissance en adéquation avec sa consommation d’électricité réelle optimise la facture et évite les frais inutiles.

Quelle différence entre une puissance souscrite et une puissance de raccordement ?

La puissance souscrite ne doit pas être confondue avec la puissance de raccordement. Cette dernière représente la puissance maximale que le client peut tirer sur le réseau électrique, en fonction du dimensionnement de son installation.

Si la puissance souscrite peut être inférieure à la puissance de raccordement, elle ne peut jamais lui être supérieure. Si ses besoins électriques s’avèrent plus élevés que sa puissance de raccordement, le client peut demander un redimensionnement de son installation, réalisable sur devis.

Comment la puissance souscrite est-elle déterminée ?

La puissance souscrite dépend de l'activité professionnelle, de la superficie des locaux et du nombre, du type et de la dimension des équipements électriques.

Pour calculer la puissance dont vous avez besoin pour votre entreprise, vous devez évaluer votre consommation électrique moyenne au moment des pics de consommation, quand les appareils et machines les plus énergivores fonctionnent simultanément.

La consommation instantanée est visible sur le compteur Linky. Si la taille de votre entreprise le permet, vous pouvez aussi additionner la puissance en Watts de vos appareils électriques, incluant éventuellement le chauffage.

Cette addition permet de connaître leur consommation simultanée et d’estimer la puissance électrique nécessaire en kVA. 1000 watts est égal à environ 1 kVA.

L’adaptation de la puissance souscrite doit être vérifiée régulièrement, et éventuellement révisée à la hausse ou à la baisse, si les activités et les équipements évoluent.

Vous souhaitez calculer la puissance souscrite la plus adaptée pour votre entreprise ?

SirEnergies analyse pour vous votre courbe de charge et vos consommations passées et futures pour optimiser au plus près votre contrat d'électricité et réduire votre facture.

Quelles sont les conséquences d’une puissance électrique souscrite trop faible ou trop élevée ?

La puissance souscrite influe sur le montant de la facture d’électricité. Une mauvaise estimation peut surévaluer inutilement votre budget énergétique.

schéma puissance souscrite non optimisée

La puissance souscrite est trop faible

Sous-évaluer la puissance souscrite peut avoir des conséquences sur la fourniture d’électricité. Pour les particuliers, professionnels et entreprises disposant d’une puissance inférieure ou égale à 36 kVA, un dépassement de puissance fait disjoncter le compteur et coupe le courant électrique.

Au-delà de 36 kVA, le compteur électrique n’est pas bridé. Si la puissance demandée est supérieure à la puissance maximale souscrite, le compteur continue à appeler l’électricité sur le réseau pour ne pas interrompre l’activité de l’entreprise.

Une coupure d’électricité inopinée pourrait en effet provoquer un accident sur une chaîne de production ou avoir de lourdes conséquences financières.

Le dépassement de puissance coûte cependant cher. Pour les sites classés dans la catégorie C4 (ex-tarifs jaunes), la pénalité est facturée une dizaine d’euros par heure dépassée.

Pour les sites classés C1 et C2 (c’est-à-dire raccordés en HTA), le calcul des pénalités dépend de la durée du dépassement, de la puissance atteinte et de la saison. Vous devez vous rapprocher de votre fournisseur d’électricité pour plus de détails.

Le saviez-vous ?

Pour éviter les dépassements de puissance, SirEnergies suit vos consommations et vous alerte pour anticiper les dérives et optimiser votre facture d’électricité.

La puissance souscrite est trop élevée

Une puissance souscrite surévaluée augmente inutilement le prix de votre facture d’électricité.

Pour les entreprises disposant d’une puissance inférieure ou égale à 36 kVA, la puissance souscrite influe sur le coût de l’abonnement mensuel. Celui-ci varie en fonction des fournisseurs d’électricité. Mais il inclut toujours une part fixe du TURPE qui dépend de la puissance souscrite. Ainsi, plus la puissance souscrite est élevée, plus le prix de l’abonnement électricité est cher.

Entreprises : comment choisir la puissance souscrite et optimiser votre facture d’électricité ?

Évaluer votre consommation électrique, comparer les offres des fournisseurs d’énergie et éventuellement changer la puissance souscrite : ce sont les trois étapes pour bien choisir votre contrat d’électricité et faire des économies sur votre facture.

Évaluer les besoins en puissance électrique

Analyser les données de consommation sur a minima une année est l’étape préalable indispensable pour choisir la puissance souscrite la plus adaptée aux besoins de consommation de votre entreprise.

Pour fiabiliser vos informations, vous pouvez demander à Enedis de vous transmettre gratuitement l’historique de vos consommations mensuelles pour un ou plusieurs points de connexion, ainsi que celui des puissances atteintes et des dépassements de puissance.

Pour une estimation des besoins au plus juste, il est important d’intégrer dans les calculs les évolutions à venir, comme l’achat de potentiels nouveaux équipements électriques ou un agrandissement de vos locaux.

Pour plus de précisions, vous pouvez effectuer des mesures de charge. Des capteurs individuels installés sur les appareils électriques vous permettront de mieux connaître la consommation en temps réel de chacun et d’identifier les appareils les plus énergivores.

Cette démarche peut s’inscrire dans la mise en place d’un Système de Management de l’Énergie (SME). Investir dans des solutions de gestion de l’énergie et des systèmes de contrôle optimise vos consommations, fiabilise la puissance souscrite et réduit vos coûts énergétiques.

Comparer les offres des fournisseurs d’électricité

Pour réaliser des économies sur votre facture d’électricité, vous devez comparer les offres des fournisseurs d’électricité, et notamment le coût de l’abonnement en fonction de la puissance souscrite. Les fournisseurs proposent des offres personnalisables en fonction du profil de consommation, de la saisonnalité des consommations, des options heures creuses/heures super creuses, etc.

Type de compteurs électriques
Type de compteurs électriques - Source : SirEnergies

Pour les entreprises, les calculs sont complexes. D’autres éléments entrent en ligne de compte comme :

  • Le découpage horo-saisonnier, c’est-à-dire le croisement entre la saison (été ou hiver), et les heures d’utilisation (période de pointe, heures pleines, heures creuses). Les entreprises saisonnières peuvent ainsi opter pour des puissances différenciées selon le moment de l’année afin d’optimiser leur facture d’électricité.
  • La formule tarifaire d’acheminement (FTA), avec le choix de la version d’utilisation du TURPE (courte utilisation - CU, moyenne utilisation - MU ou longue utilisation - LU).

Changer la puissance d’électricité souscrite

Après toutes ces analyses, la conclusion est sans appel ? Modifier la puissance souscrite s’impose comme la meilleure solution pour optimiser la facture d’électricité de votre entreprise ?

Ce changement peut être effectué à tout moment de la vie du contrat d’électricité. La demande doit être formulée auprès de votre fournisseur d’énergie. Il la transmet ensuite au gestionnaire de réseau (Enedis ou Entreprise Locale de Distribution – ELD) qui procède à la modification.

Chez Enedis, le tarif de la prestation est fixé à 71,17€ HT pour les entreprises classées C2 à C5. Le montant est forfaitaire quelles que soient les modalités de l’intervention (à distance via le compteur Linky ou avec intervention sur place, avec changement ou non des transformateurs de courant HTA ou BT, avec modification ou non du couplage).

Le changement est pris en compte dans un délai maximum de 30 jours calendaires à compter de la demande.

Pour les entreprises ayant souscrit une puissance inférieure à 36 kVA, le coût de l’intervention varie de 0 € à 143,09 € HT. Ce prix s’applique aux interventions les plus complexes avec passage du monophasé au triphasé.

Avant de modifier la puissance souscrite, assurez-vous d’avoir effectué toutes les comparaisons de prix. Il est en effet parfois plus avantageux de payer quelques pénalités annuelles liées aux dépassements de puissance électrique que de souscrire une puissance plus élevée.

Optimiser la puissance souscrite nécessite des analyses exoertes. SirEnergies vous accompagne pour vous garantir la meilleure solution tarifaire adaptée à votre entreprise.

Après avoir analysé votre profil de consommation, nos experts vous aident à visualiser, optimiser et modifier la puissance souscrite pour éviter les pénalités financières et réduire votre facture d’électricité.

Le saviez-vous ?

L’optimisation de ces tarifs de réseau représente une opportunité de réduction de votre facture d’électricité et vous évite de payer inutilement des pénalités financières.

Cliquez ci-dessous pour plus d'informations :

Contactez-nous

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️