Qu'est-ce qu'une énergie pilotable ?

il y a 2 mois   •   4 min de lecture

Par Guillaume Sagliet
Table des matières

L'énergie est essentielle aux activités humaines de nos jours. Consommée en abondance, elle ne manque pas d'impacter l'environnement. Depuis plusieurs années, les pays sont constamment interpellés par des organisations locales et internationales sur la nécessité de changer de mode de production et de consommation de l'énergie.

Les éditions de la Conférence des parties sur le climat (COP) se succèdent en vue de trouver les mécanismes en faveur de la transition écologique dans le monde. Malgré la bonne foi et toute la volonté de bien des chefs d'État, ils se rendent compte qu'ils ne peuvent pas remplacer dans l'immédiat les énergies traditionnelles par les énergies vertes.

L'une des raisons, c'est le fait que ces dernières, pour la plupart, ne sont pas faciles à piloter. Si vous vous demandez ce que renferme la notion de pilotabilité de l'énergie, SirEnergies partage ici son expertise avec vous et vous dit l'essentiel à savoir d'une énergie pilotable.

Énergie pilotable : définition

Le terme « pilotable » et d'autres mots de la même famille évoquent sans doute pour vous le monde de l'aviation. D'emblée, oubliez le probable lien que vous pourriez imaginer entre une énergie pilotable et ce secteur. Ici, l'adjectif « pilotable » s'applique à une énergie qui peut être produite en fonction de la demande. Une telle énergie est susceptible d'être adaptée à la quantité de mégawattheures d'électricité dont les consommateurs finaux ont besoin.

Que la demande reste constante ou soit changeante, le producteur d'énergie pilotable a la capacité de la mettre à disposition du fournisseur. Celui-ci l'acheminera à travers les réseaux électriques jusqu'au consommateur. Dans l'absolu, il n'existe pas d'énergie pilotable. D'autres n'existent pas non plus et ne pourront jamais le devenir.

L'expression est utilisée pour mettre l'accent sur la capacité de certaines sources d'énergie à s'ajuster plus facilement à la demande que d'autres. Les centrales nucléaires et les centrales à charbon sont connues pour produire de l'énergie pilotable à souhait. Ce n'est pas le cas des systèmes de production d'énergie solaire, d'énergie éolienne, d'énergie géothermique…

Le nucléaire : la principale source d'énergie pilotable

Le nucléaire constitue un bel exemple d'énergie pilotable. Obtenue à partir de l'uranium, qui est un combustible fissile, l'énergie nucléaire est très exploitée à travers la planète. Elle doit justement sa place de choix à sa pilotabilité.

Elle est produite pour répondre à la demande et ne manque quasiment pas en France où c'est la principale source d'électricité. L'heure étant à la lutte contre le changement climatique dû aux émissions de CO2, des voix s'élèvent de plus en plus pour décrier l'exploitation des centrales thermiques nucléaires.

L'État, conscient de l'intérêt de passer aux énergies propres, s'est engagé dans la transition énergétique. Il met en place des dispositifs pour encourager la production et la consommation d'énergies vertes.

La fin de l'énergie nucléaire n'est cependant pas pour aujourd'hui puisqu'aucune autre solution n'est autant pilotable qu'elle. Cela dit, l'énergie hydraulique, qui est renouvelable, pourrait la supplanter dans les prochaines années. C'est la deuxième source de production d'électricité en France.

énergie pilotable nucléaire

L'intermittence et la pilotabilité de l'énergie intermittente

Une énergie intermittente s'obtient à partir des flux naturels. C'est le cas de :

  • l'énergie solaire qui provient du rayonnement du soleil,
  • l'énergie éolienne due au mouvement cinétique du vent,
  • l'énergie hydraulique créée grâce à la force de l'eau,
  • l'énergie géothermique obtenue grâce à la chaleur de la terre…

En l'état actuel des connaissances, il n'est pas possible de contrôler les flux naturels comme le rayonnement du soleil, l'intensité du vent, etc. Ce sont les variations des phénomènes naturels qui rendent intermittentes les énergies renouvelables et, par conséquent, peu pilotables.

Par exemple, une centrale solaire peut connaître régulièrement des moments de baisse et de hausse de production par rapport à la demande en fonction du rayonnement solaire. Les énergies renouvelables peuvent toutefois devenir aussi pilotables que les énergies fossiles et fissiles.

Les solutions pour rendre facilement pilotables les énergies renouvelables

Dans le but d'augmenter les capacités de production et de pilotabilité des énergies renouvelables intermittentes, certaines solutions se développent.

Le stockage d'énergie

Le stockage est l'un des enjeux de l'exploitation des énergies renouvelables. Si les producteurs parviennent à stocker les excédents d'électricité en cas de surproduction, ils continueront à satisfaire la demande dans les périodes de sous-production.

Sont déjà utilisés des systèmes de stockage d'énergie comme les batteries, les STEP (Stations de Transformation d'Énergie par Pompage), le Power to gas, etc. D'autres systèmes comme celui consistant à utiliser des blocs de béton pour stocker de l'énergie sont à la phase d'essai.

Le foisonnement des énergies renouvelables

L'une des solutions pour faire face à l'intermittence des énergies renouvelables pour les rendre pilotable, c'est le foisonnement de plusieurs sources. Lorsque les sources d'énergie éolienne, hydraulique et solaire sont combinées pour produire de l'électricité, il sera facile de compenser les intermittences de chaque énergie. Cela permettra de donner une énergie globale plus facilement pilotable.

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à lire notre article complet sur la définition du mix énergétique.

Contactez-nous

Vos données sont uniquement utilisées pour nous permettre d'établir des conseils énergétiques et vous les communiquer. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️

Continuer de lire