Le compteur Linky est-il dangereux ?

il y a 9 mois   •   3 minute de lecture

Par La Rédaction
Table des matières

Depuis 2015, le déploiement du compteur électrique Linky est une solution qui intervient dans le cadre de la transition énergétique. Ce compteur permet à Enedis (le gestionnaire du réseau) de suivre la consommation des utilisateurs en temps réel et d'administrer un réseau électrique sûr. Il permet également aux usagers d'avoir une maîtrise de leur consommation.

Le compteur Linky fait cependant l'objet de nombreuses critiques de la part des consommateurs et des associations des consommateurs. Entre les experts d'Enedis qui rassurent et les anti-Linky qui pointent du doigt les risques de ce compteur pour la santé, le ménage et le logement, il est facile de s'y perdre. En fin de compte, le compteur Linky est-il dangereux ou non ?

Les compteurs intelligents Linky : un danger pour la santé ?

D'après certains utilisateurs du compteur Linky, les ondes émises par ce compteur seraient dangereuses pour la santé des personnes à proximité. En pratique, il causerait des cancers, des malaises et des maladies de tous genres, notamment chez des personnes électrosensibles. Qu'en est-il réellement ?

Le compteur Linky n'utilise pas une technologie sans fil et ne fonctionne pas comme un téléphone portable. Il utilise plutôt la technologie Courant Porteur en Ligne (CPL) pour faire passer des données dans le câble électrique. C'est ce passage de données dans le câble électrique qui génère des ondes électromagnétiques.

Les ondes générées ne dépassent cependant pas la zone du câble. C'est un fait confirmé par l'Agence Nationale des Fréquences (ANFR). Quant aux ondes émises par la carte électronique de l'appareil sous tension, elles ne sont pas plus grandes que celles émises par un réfrigérateur. Il en ressort que l'émission d'ondes par le compteur Linky ne représente pas un danger pour la santé des utilisateurs.

compteur Linky

Les compteurs intelligents Linky : un risque d'incendie ?

Il est vrai que des départs d'incendie ont été enregistrés en 2010 après le remplacement des anciens compteurs traditionnels par les nouveaux compteurs Linky. Pour être précis, 8 cas d'incendies ont été recensés sur les 300 000 compteurs installés entre 2010 et 2015.

Depuis, les anti-Linky ne ratent aucune occasion pour décrier le fait qu'il existe un réel risque d'incendie en utilisant le compteur Linky. Quant au gestionnaire Enedis, il soutient formellement que les caractéristiques intrinsèques du compteur Linky ne sont pas à l'origine des accidents susmentionnés.

Les départs de feu pourraient être imputés au serrage mécanique (un geste technique) insuffisamment réalisé par les installateurs. La formation des professionnels qui installent le compteur intelligent a été renforcée de sorte que, depuis 2015, les cas d'incendies sont restés très rares.

L'utilisation de l'appareil réduirait désormais le risque d'incendie parce que les techniciens qui viennent installer le compteur vérifient minutieusement l'état du branchement. Des tests en laboratoire et des enquêtes réalisées après les incendies se rejoignent : les compteurs Linky ne présentent pas de risque d'incendie ou du moins, pas plus que les compteurs électromécaniques et électroniques.

Le compteur Linky : un espion dans le ménage ?

Le compteur Linky collecte une quantité importante d'informations personnelles sur les ménages. Cela inquiète énormément les anti-Linky. En réalité, le compteur Linky peut connaître à tout moment la consommation électrique de chaque appareil dans un logement. Les entreprises peuvent analyser ces données personnelles pour connaître les habitudes des utilisateurs du compteur Linky :

  • L'heure de lever et de coucher des Français ;
  • Les périodes d'absence ;
  • Le nombre de personnes dans une habitation…

Les experts d'Enedis rassurent les usagers sur le respect de la vie privée et la confidentialité des données collectées. Le gestionnaire a mis en place des protections pour les données personnelles des consommateurs conformément aux recommandations de la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés).

Enedis trouve ainsi des réponses rationnelles à toutes les inquiétudes formulées par les anti-Linky. S'il était possible de refuser l'installation des compteurs Linky, chacun pourrait faire valoir son droit. L'installation de ces compteurs intervient dans un cadre légal et obligatoire. La meilleure chose à faire consisterait donc à bien analyser les avantages du dispositif afin d'en tirer profit au maximum.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre article pour “Tout savoir sur les compteurs Linky et Gazpar”.

Contactez-nous

Vos données sont uniquement utilisées pour nous permettre d'établir des conseils énergétiques et vous les communiquer. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️

Poursuivre la lecture