Comment fonctionne la bourse européenne de l’électricité ?

il y a 4 mois   •   8 min de lecture

Par Guillaume Sagliet
Table des matières

Récemment vous avez peut-être entendu parler de prix négatifs de l’électricité dans l’actualité. Par exemple, dans la nuit de dimanche 1er novembre 2020, le prix de l’électron en France est devenu négatif pendant près de 4h, selon l’agence Montel.

Ce phénomène est de plus en plus courant sur les marchés européens de l’électricité. Lorsque cela se passe, ce sont les producteurs qui payent les fournisseurs pour consommer leur électricité.

Tout d’abord, pour comprendre cet évènement il faut analyser le fonctionnement de la bourse européenne de l’électricité. Les prix négatifs apparaissent surtout dans des périodes où la consommation (la demande) est faible et la production (l’offre) est élevée. Pour certains types de centrales, cela est plus coûteux d’arrêter complètement la production plutôt que de payer un client pour qu’il consomme son électricité. Il s’agit d’un calcul économique avant tout. Cela est possible grâce au fonctionnement des marchés financiers de l’énergie.

Nous pouvons rappeler que le secteur de l’électricité s’est libéralisé au début des années 2000. Les marchés financiers de l’électricité ont fait leur apparition. Ainsi que le rôle de responsable d’équilibre. Le système électrique doit maintenir un certain équilibre. Pour maintenir cet équilibre, plusieurs outils sont mis en place.

La Bourse européenne de l’électricité est l’outil qui permet la rencontre entre les acteurs qui équilibrent le système. D’ailleurs, la majorité des fournisseurs alternatifs d’énergie achètent de l’électricité sur les marchés de l’énergie. Ils vont ainsi satisfaire la demande de leurs clients. À titre d'exemple, nous pouvons citer la bourse d’électricité EEX (European Energy Exchange). Cette dernière a enregistré un total de près de 4000 TWh d’énergies échangées en 2019.

L’organisation du secteur de l’électricité

L’ouverture à la concurrence de l’activité de fourniture

La libéralisation du secteur de l’électricité a modifié les rôles de chacun des acteurs, à l’inverse d’une situation de monopole, verticalement intégrée comme celle de EDF-GDF.

Aujourd’hui plusieurs acteurs alternatifs sont apparus dans le paysage de l’électricité en France. La création d’une bourse de l’électricité et de dispositifs légaux en faveur de la concurrence a favorisé l’émergence de concurrents. Nous pouvons citer TotalEnergies ou encore ENI. Ces derniers achètent sur les marchés de l’électricité les quantités d’électricité vendues à leurs clients. D’où l’importance d’avoir un marché de l’électricité liquide et efficace.

Organisation globale du système électrique par activités
Organisation globale du système électrique par activités - Source ENEDIS

Il est bon de rappeler que les projets de stockage de l’électricité de grande ampleur sont encore rares. Le projet RINGO développé par RTE est un des rares essais « grandeur nature » en France.

Sur la partie fourniture, les fournisseurs d’électricité alternatifs et historiques se partagent donc le marché et les clients. Les responsables d’équilibre se sourcent sur les marchés financiers.

  • Sur le long terme, le fournisseur d'électricité achète des volumes afin de couvrir la consommation de ses clients. Il s’agit de contrats « future » pour les années à venir.
  • Sur le court terme, les achats d’énergie servent surtout à l’équilibrage du portefeuille afin d’éviter des pénalités.
Schéma des relations sur les marchés de gros de l'électricité
Schéma des relations sur les marchés de gros de l'électricité - Source EPEX Spot

Nous pouvons également dire que certains grands consommateurs industriels interviennent directement sur les marchés. En effet, leurs besoins énergétiques étant tellement importants, il est essentiel pour eux de garder la main sur les achats d’énergie.

Comment se forment les prix sur la bourse de l’électricité ?

Les bourses de l’électricité fonctionnent pour une zone géographique bien précise. Nous pouvons citer par exemple EEX et Epex Spot pour l’Europe de l’Ouest, NordPool pour les pays nordiques et Omie pour l’Espagne. Contrairement à la Bourse de Paris (le CAC 40), la bourse de l'électricité est européenne.

Comment se forme le prix de l’électricité sur ces différentes bourses ? Le principe est toujours le même. C’est ce qu’on appelle le Merit Order (l’ordre de mérite).

D’une part les acheteurs font leurs demandes de puissance électrique pour chaque heure de la journée, et d’autre part les producteurs mettent à disposition leurs centrales. Ces derniers sont classés par rapport à leur coût de production respectif et classés par ordre croissant.

Autrement dit, la centrale avec le coût de production le moins élevé va être appelée en première, et ainsi de suite. Plus la demande d’électricité est forte, et plus on doit mobiliser des centrales de plus en plus coûteuses.

Le prix se forme donc ainsi, en combinant le niveau de demande avec les différents coûts de production. Selon l’heure de la journée, la demande d’électricité n’est pas la même, et la courbe ROUGE se déplace horizontalement. Le prix de l’électricité varie de cette manière.

On constate que les énergies renouvelables ont le coût marginal de production le moins élevé.

La structure des marchés de l’électricité

Les différents marchés

L’électricité est une énergie qui ne se stocke pas à grande échelle. Il faut donc préserver l’équilibre de la fréquence (50 Hertz) à chaque instant. De plus, les fournisseurs doivent garantir des prix fixes pour leurs clients sur plusieurs années et ainsi pérenniser leurs activités.

La structure des marchés financiers répond à ces deux problématiques. En effet, il existe trois marchés de l’électricité.

  • Le marché Intraday
  • Le marché Day Ahead
  • Les marchés de long terme

Ce qui distingue ces trois marchés est le moment auquel l’électricité est délivrée. Les transactions sur le marché Intraday concernent la journée en cours. Tandis que le marché Day Ahead concerne la journée du lendemain. Enfin les marchés de moyen/long terme couvrent un horizon plus lointain.

Séquencement des différents marchés de l'électricité par horizon temporels
Séquencement des différents marchés de l'électricité par horizon temporels - Source SirEnergies

La gestion des achats d’énergie par les fournisseurs

Les fournisseurs peuvent ainsi acheter de l’électricité sur différents marchés afin de répondre à leurs besoins. Ils peuvent construire des offres avec les différents produits à leurs dispositions.

Cette structure leur permet également de gérer leurs risques sur les marchés. Les fournisseurs sont exposés à des risques de volatilité qui peuvent être importants. Ils doivent acheter l’équivalent de la consommation de leurs clients en tenant compte de la météo, de la demande et de plusieurs autres paramètres.

Les fournisseurs vont ainsi, selon leurs prévisions, acheter sur les marchés les blocs d’énergie correspondant à la consommation d’un ou plusieurs clients. Ils vont réaliser ce genre d’opération sur les trois différents marchés. Les prévisions devenant de plus en plus précises avec le temps.

C’est pourquoi on comprend la nécessité d’avoir des modèles de prévisions robustes afin d’effectuer des opérations de trading d’énergie.

Les différents produits financiers

Il existe deux types de produits différents en termes d’électricité sur les marchés :

  • Base : quantité d’électricité de puissance constante toute l’année
  • Peak : quantité d’électricité de puissance constante de 8h à 20h du lundi au vendredi, nulle les autres heures de l’année.

Les fournisseurs vont associer ces deux produits afin de reconstituer le profil de leurs clients. Ils vont donc acheter des produits annuels, mensuels et journaliers. Cela ressemble à un jeu de construction dans lequel il faut empiler les blocs d’énergie. Nous allons ainsi obtenir un prix du kWh différent pour chaque profil de consommation.

De cette façon, le fournisseur va chercher à optimiser ses achats d’énergie sur les marchés. C’est le rôle des services de trading des fournisseurs historiques et alternatifs.

L’impact et les opportunités pour les clients professionnels

Il est indéniable que l’essor des marchés financiers de l’électricité a stimulé la libéralisation du secteur. L’émergence de la concurrence a fait naître de nouvelles offres de fourniture sur le marché.

Grâce aux marchés financiers, il est aujourd’hui possible de souscrire à des offres complexes. Ces offres peuvent être plus intéressantes d’un point de vue financier. Elles peuvent s’inscrire dans une stratégie de management des achats d’énergie. C’est aujourd’hui le choix qui est fait par de nombreux industriels et entreprises françaises.

Les différents types d’offres

Les offres dynamiques : Il s’agit d'offres dont le prix est indexé aux prix de marché de manière dynamique. À l’inverse d’un tarif fixe qui protège des fluctuations de marchés. Les offres dynamiques peuvent également vous faire bénéficier des baisses du marché.

Les offres dynamiques sont en expansion, car elles permettent notamment de tirer parti des compteurs dits « intelligents ».

En effet la mise en place des compteurs Linky permet de compter les consommations à une maille plus fine. De cette façon, les fournisseurs peuvent appliquer des tarifs différenciés selon les heures.

Les clients professionnels peuvent tirer parti de ces nouvelles offres. À ce titre les tarifs qui ne différencient par les saisons (Base et Heures pleines Heures creuses) sont en voie de disparition pour les clients particuliers.

La mise en place d’offres de « clic » permet aux clients d’acheter son énergie en plusieurs fois sur l’année. À chaque clic, le client sécurise une partie de sa consommation annuelle. Avec une analyse des mouvements de marché, il est possible d’obtenir un prix moyen d’électricité plus bas qu’un prix fixe. Cela permet de pondérer son prix d’achat d’électricité.

Les SWAP et autres opérations : Il est possible de souscrire à des tarifs ARENH et de revenir à un prix de marché si cela est plus intéressant. L’opération inverse est également possible. Une clause contractuelle est nécessaire pour ce genre d’opération.

Certains fournisseurs proposent également de revendre ses droits ARENH si les conditions de marché le permettent. Cela s’effectue avant la période de livraison.

Les marchés financiers permettent la réalisation de ce genre d'opérations. De cette façon, il est possible d’optimiser les achats d’énergie de différents clients.

Accompagnement

N’hésitez pas à contacter SirEnergies pour une analyse complète de votre profil de consommation. Il est vivement conseillé de se faire accompagner par un professionnel pour déterminer l’offre adéquate.
Nous contacter

Le mécanisme d’effacement

Les professionnels peuvent également tirer parti des marchés de l’énergie via le mécanisme d’effacement. Ces clients peuvent valoriser leurs effacements. Particulièrement intéressant pour les grands consommateurs, le mécanisme de l’effacement consiste à restreindre volontairement sa consommation d’électricité pendant un certain laps de temps. En reportant ses consommations à une période creuse, le client est rémunéré pour ce service.

Effacement
Source CRE

Dans ce schéma nous pouvons voir que ces opérations nécessitent un opérateur d’effacement. L’effacement est un sujet complexe que nous traiterons dans un article à part entière !

Contactez-nous

Vos données sont uniquement utilisées pour nous permettre d'établir des conseils énergétiques et vous les communiquer. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️

Continuer de lire