Qu’est-ce que le marché de gros de l’électricité ?

il y a 2 mois   •   9 minutes de lecture

Table des matières

Soumises à l’obligation de souscrire une offre de marché, les entreprises subissent depuis trois ans l’envolée des prix. Comment, dans ce contexte incertain, bâtir la stratégie d’achat d’électricité de votre entreprise ? 

Comprendre le marché de gros de l’électricité est indispensable pour faire les meilleurs choix.

Lieu de rencontre entre l’offre et la demande, le marché de gros de l’électricité fixe les prix de l’électricité, répercutés sur votre facture.

Comment fonctionne ce marché ? Comment sont déterminés les prix de l’électricité ? SirEnergies décrypte le marché de gros de l’électricité pour vous aider à acheter votre électricité au meilleur tarif.

Comment fonctionne le marché de l’électricité en France ?

Le marché de l’électricité français se distingue des autres marchés européens par une particularité : l’achat d’électricité sur le marché de gros ne couvre qu’une partie de la consommation électrique des Français, en complément de la production d’électricité du parc nucléaire national.

Marché de l’électricité en France : du monopole à l’ouverture à la concurrence

Jusque dans les années 1990, le marché de la fourniture d’électricité en France était dominé par le monopole d’EDF. Depuis, sous l’impulsion de l’Europe, la libéralisation progressive des marchés de l’énergie a totalement rebattu les cartes.

Depuis 2007, le marché de l’électricité français est totalement ouvert à la concurrence. Si les particuliers peuvent encore souscrire des offres au tarif réglementé de vente, ce n’est plus le cas pour tous les consommateurs professionnels.

Depuis 2016, les entreprises disposant d’une puissance supérieure à 36 kVA ont l’obligation de contracter des offres dites de marché. L’obligation a été étendue le 1er janvier 2021 à toutes les entreprises employant plus de 10 salariés et dont le chiffre d’affaires, les recettes ou le bilan dépassent 2 millions d’euros annuels.

L’ouverture à la concurrence s’est accompagnée de l’essor de nombreux fournisseurs alternatifs. À fin 2023, ils sont plus d’une quarantaine en France à se disputer le marché, aux côtés du fournisseur national historique EDF.

Quelle est la place du marché de gros de l’électricité dans le marché français ?

En France, l’électricité consommée est en majorité issue de la production nucléaire nationale,  complétée par des approvisionnements sur le marché européen de l’électricité.

Pour maintenir une concurrence équitable entre le fournisseur historique EDF et les fournisseurs alternatifs, la France a mis en place en 2010 le mécanisme de l’ARENH (Accès Régulé à l’Énergie Nucléaire Historique). 

L’ARENH permet aux fournisseurs alternatifs d’acheter chaque année un volume d’électricité nucléaire à un prix régulé. Fixé depuis 2012 à 42 € par MWh, le tarif ARENH permet à tous les consommateurs français de bénéficier de la compétitivité de l’électricité nucléaire, quel que soit leur fournisseur.

Le droit à l’ARENH est cependant soumis à des règles de plafonnement et d’écrêtement, limitant les volumes d’électricité nucléaire achetés. Pour couvrir l’ensemble des besoins de consommation de leurs clients, les fournisseurs alternatifs doivent compléter leur approvisionnement en achetant de l’électricité sur le marché de gros de l’énergie.

Comment fonctionne le marché de gros de l’énergie ?

L’électricité est une énergie difficilement stockable. Le marché de gros de l’électricité permet d’assurer l’équilibre en temps réel entre l’offre et la demande.

Qui sont les acteurs du marché de gros de l’énergie ?

Le marché de gros de l’électricité met en relation trois types d’acteurs :

  • Les fournisseurs d’électricité représentent la demande : ils achètent l’électricité sur le marché pour la revendre aux consommateurs finaux, particuliers, professionnels et entreprises.
  • Les producteurs d’électricité représentent l’offre : ils vendent la production de leurs centrales électriques sur le marché. Ce peut être de l’électricité d’origine nucléaire, renouvelable ou fossile.
  • Les négociants : les négociants sont des intermédiaires entre les producteurs et les fournisseurs. Ils achètent de l’électricité pour la revendre ou revendent de l’électricité pour en acheter.

Les différents types de transactions sur le marché de gros de l’énergie

En Europe, les transactions entre les fournisseurs et producteurs d’électricité s’organisent au sein d’un pays ou à ses frontières avec les pays interconnectés :

  • Via les bourses européennes de l’électricité, dont la bourse européenne EPEX SPOT (European Power Exchange) gérant les marchés de l’électricité à court terme pour l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la France, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suisse. 
  • Via des opérations hors marché de gré à gré (OTC) en direct entre les fournisseurs et les producteurs.
  • Via des opérations hors marché de gré à gré (OTC) intermédiées par un courtier.

Comment sont fixés les prix sur le marché de gros de l’énergie ?

Tous les marchés fonctionnent sur le mécanisme de l’offre et de la demande. Le principe est simple : quand la demande est supérieure à l’offre, les prix augmentent ; quand la demande est inférieure à l’offre, les prix diminuent.

Sur le marché européen de l’électricité, la fixation des prix est cependant plus complexe. Un facteur particulier entre en jeu pour déterminer le prix de l’électricité, ce qu’on appelle le merit order : le coût marginal de la dernière centrale électrique appelée pour répondre à la demande (soit le coût de production d’1 MWh supplémentaire d’électricité).

Concrètement :

  • Quand la demande d’électricité est faible, l’énergie nucléaire, photovoltaïque, hydraulique ou éolienne suffit à combler les besoins. Ces centrales présentant un coût marginal faible, le prix de l’électricité reste modéré.
  • Quand la demande d’électricité est forte, les centrales électriques fonctionnant au gaz et au charbon sont appelées à la rescousse. Or, leur coût marginal est plus élevé en raison d’un prix plus élevé de l’énergie fossile et de l’obligation pour le producteur d’acheter des certificats de CO2 pour compenser ses émissions de gaz à effet de serre. Si la dernière centrale électrique appelée fonctionne au charbon ou au gaz, cela se traduit par une hausse du tarif de l’électricité. C’est pourquoi l’augmentation du prix du gaz entraîne, par ricochet, l’augmentation du prix de l’électricité.

Pour garantir des prix abordables pour les consommateurs, les centrales électriques sont appelées par ordre de coûts variables croissants.

Quels sont les produits du marché de gros de l’électricité ?

Les fournisseurs peuvent acheter leur électricité à court terme sur le marché spot et/ou anticiper leurs achats sur le marché forward.

Les produits court terme (spot)

Les produits spot sont des produits à court terme. L’électricité est achetée par le fournisseur pour une livraison le jour même (produits infra-journaliers ou intraday) ou le lendemain (produits journaliers ou day-ahead). Les produits spot permettent notamment aux fournisseurs de réajuster leurs contrats d’achat long terme, au plus près de la livraison d’électricité.

Les produits à court terme sont négociés sur le marché spot au comptant. Celui-ci confronte quasi en temps réel l’offre et la demande d’électricité des pays interconnectés, membres du même marché. Le prix spot de référence est fixé chaque jour avant 13h00, via un mécanisme d’enchères entre les pays, en fonction de leurs besoins d’échanges d’électricité et des capacités disponibles d’interconnexion.

Illustration de la formation des prix de l’électricité sur le marché européen
Illustration de la formation des prix de l’électricité sur le marché européen - Source : www.touteleurope.eu

Une plateforme d’ajustement continu des prix en temps réel (XBID) complète le système avec des produits horaires ou demi-horaires. En France, l’achat d’électricité peut être négocié jusqu’à 5 minutes avant l’heure de livraison pour s’adapter aux besoins de consommation. 

Ces prix de court terme sont particulièrement volatils. Très sensibles, ils réagissent à la hausse ou à la baisse au moindre événement influant la demande et l’offre sur le marché (événement climatique, panne d’une centrale du parc électrique...).

Évolution des prix spot baseload depuis le début de l’année 2023
Évolution des prix spot baseload depuis le début de l’année 2023 - Source SirEnergies

Les produits à terme (forward)

Les produits à terme ou forward désignent les achats d’électricité effectués sur le marché de gros de l’énergie plusieurs semaines, mois ou années avant la livraison. Le prix appliqué est le prix ferme négocié à la date de conclusion du contrat.

En achetant une part de leur électricité à l’avance, les fournisseurs sécurisent leur fourniture d’électricité. Ils s’assurent de pouvoir répondre aux besoins de consommation électrique de leurs clients finaux, en disposant d’une plus grande flexibilité sur la période de livraison.

Les produits forward offrent une meilleure visibilité et maîtrise des prix, l’enjeu étant d’acheter l’électricité au moment où le tarif négocié est le plus attractif. Moins volatils que les prix spot, les prix à long terme sont généralement ceux utilisés par les fournisseurs pour définir les tarifs de leurs offres.

Évolution de la courbe de prix élec Cal24 Baseload
Évolution de la courbe de prix élec Cal24 Baseload - Source : SirEnergies

Rendez-vous dans cet article pour en savoir plus sur les différences entre prix spot et prix forward.

Entreprises : quel produit choisir entre le produit spot et le produit forward ?

En tant qu’entreprise, vous êtes confrontée à un choix au moment de souscrire votre offre de marché : est-ce plus intéressant de choisir un contrat indexé sur le marché forward ou un contrat indexé sur le marché spot ? Il n’y a pas de réponse unique à cette question.

La réponse dépend des besoins en électricité de l’entreprise et de sa capacité budgétaire à absorber les fluctuations de prix.

SirEnergies est à vos côtés pour vous aider à personnaliser votre stratégie d’achat d’électricité en fonction de votre consommation électrique et de votre profil de risques.

Avantages et inconvénients d’un produit forward

Les offres indexées sur le marché forward garantissent à l’entreprise un prix stable et déterminé jusqu’à la prochaine indexation des tarifs prévue au contrat.

En contrepartie de la sécurité, le prix sera souvent supérieur à celui d’un produit spot pour tenir compte des marges de sécurité des producteurs et fournisseurs. Fin août 2023, le prix sur le marché long terme a ainsi dépassé en France les 1 000 euros par MWh !

Avec ces contrats, l’entreprise se protège des hausses du prix de l’électricité. Mais elle ne profite pas des baisses de prix qui peuvent être attractives, même en période d’inflation.

Ainsi, en octobre 2021, le prix du MWh a atteint le 0,00 euro en France en octobre 2021, en raison d’une faible demande combinée à une forte production éolienne.

Ces contrats n’excluent pas l’achat complémentaire d’électricité sur le marché spot pour ajuster la livraison aux besoins réels de consommation d’énergie.

Avantages et inconvénients d’un produit spot

Contrairement aux craintes de nombreuses entreprises, les offres de fourniture d’électricité indexées sur le marché spot ne sont pas à 100 % volatiles.

Une part majoritaire du volume d’électricité consommée par l’entreprise reste sécurisée par des achats sur les marchés de long terme. Seule une part minoritaire de la consommation est acquise sur le marché spot au comptant, et soumise à un prix variable non connu à l’avance.

Si le prix de référence du marché spot est en baisse au moment de l’achat, un produit spot se révèle une stratégie financière gagnante pour l’entreprise. En revanche, la hausse du prix spot se traduit mécaniquement par une hausse de la facture électrique.

Comment suivre les prix du marché de gros de l’électricité ?

💡
SirEnergies accompagne les entreprises pour comprendre le marché de gros de l’électricité et suivre son évolution au quotidien.

Avec l'app SirEnergies, vous pourrez visualiser le forecast à plus de 3 ans et accéder à l’historique des produits passés ou recevoir quotidiennement les prix par SMS. En prime, vous recevrez chaque semaine notre analyse des marchés de la semaine.

Si l’ouverture à la concurrence du marché de gros de l’électricité visait à maintenir des prix de l’électricité abordables pour tous les consommateurs européens, ces dernières années ont démontré les limites du système. 

Dans le viseur notamment, la détermination du prix de l’électricité par la dernière centrale appelée, avec pour conséquence le couplage des prix du gaz et de l’électricité. 

Pour combattre l’évolution des prix à la hausse et en réponse à la demande de nombreux pays, la Commission européenne a publié le 14 mars 2023 une proposition de réforme du marché européen de l’électricité.

L’objectif est triple : protéger les consommateurs en leur offrant une meilleure stabilité des prix, augmenter les investissements dans les énergies renouvelables via des aides financières et renforcer la compétitivité du secteur industriel avec la signature de contrats de longue durée garantissant un prix de l’énergie abordable.

Un premier accord a été trouvé le 17 octobre entre les Ministres européens de l’énergie. Prochaine étape : l’engagement des négociations tripartites entre le Parlement européen, les États-membres et la Commission européenne.

 

 

Contactez-nous

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️

Poursuivre la lecture