Qu’est-ce que le PEG Gaz ?

il y a 5 mois   •   7 minutes de lecture

Table des matières

Au 22 janvier 2024, le prix PEG gaz était de 25,773€/MWh pour le contrat PEG mensuel de mars 2024. Il était de 26,873€/MWh pour le deuxième trimestre 2024 et de 30,794 €/MWh pour l’année 2025.

Mais à quoi correspondent ces chiffres obscurs ? Au prix du gaz naturel sur le marché de gros où se négocient les achats. Les cours du gaz y évoluent tous les jours.

Qu’est-ce que le PEG Gaz ? Comment fonctionne le marché du gaz ? Comment suivre l’évolution des prix ? Voici les clés pour comprendre le PEG Gaz et son influence sur le tarif du kWh de votre contrat de fourniture gaz.

Qu’est-ce que l’indice PEG Gaz ?

L’acronyme PEG signifie Point d’Échange de Gaz. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, ce point ne désigne pas un point d’échange physique de gaz naturel mais un point d’échange virtuel où s’effectuent des transactions financières.

PEG Gaz : définition

Le PEG Gaz est la place de marché virtuelle où se rencontrent les acteurs gaziers pour échanger et négocier les volumes de gaz naturel. Concrètement, chaque fournisseur de gaz naturel y achète aux gestionnaires du réseau de transport les quantités de gaz nécessaires pour répondre aux besoins de consommation de ses clients. C’est un marché de gros de l’énergie.

Le PEG Gaz permet d’équilibrer l’approvisionnement en gaz en fonction de la demande. Grâce aux anticipations d’achat des fournisseurs de gaz et aux bilans journaliers, les gestionnaires des réseaux régulent les niveaux d’importation. Ce fonctionnement garantit la sécurité de l’approvisionnement en gaz.

PEG Gaz : fonctionnement

Les transactions financières sur le PEG déterminent les prix du gaz naturel en France. Plusieurs types de produits s’échangent sur cette place de marché organisée, dans le cadre de contrats intermédiés de gré à gré : 

  • Les produits court terme ou Spot, achetés pour une livraison le jour même (within day ou infrajournalier), le lendemain (day-ahead ou journalier) ou le week-end à venir (week-end). Les produits Spot permettent d’ajuster les achats de gaz, au plus près des besoins de consommation.
  • Les produits futurs ou contrats à terme, achetés plusieurs mois (produits month-ahead), trimestres ou années avant la livraison. Moins volatils, ces produits aident à maîtriser les risques et sécuriser l’approvisionnement en gaz. Le prix fixe par MWh est négocié à la date de signature du contrat.

Les fournisseurs de gaz naturel concluent aussi des contrats de gré à gré de très long terme (20 à 30 ans), directement avec des producteurs.

Un unique PEG Gaz en France : le Trading Region France (TRF)

En France, le marché du gaz est régulé par une unique place de marché. Cela n’a pas toujours été le cas. La France a connu jusqu’à cinq zones d’équilibrage.

Avant 2018 : la coexistence de deux PEG Gaz

Si le point d’échange PEG est virtuel, les échanges de gaz naturel sont bien physiques. Ils s’effectuent dans les zones d’interconnexions, reliant les réseaux de transport et de distribution français et internationaux. Ce sont les zones d’équilibrage.

De 2015 à 2018, la France comptait deux PEG Gaz. Chacun était rattaché à une zone d’équilibrage :

  • Le PEG Nord correspondait à la zone d’équilibrage connectant le réseau de transport de GRTgaz nord aux pays du nord et de l’est de l’Europe.
  • Le PEG Sud ou TRS (Trading Region South) correspondait aux zones d’équilibrage connectant le réseau de transport de GRTgaz sud et celui de Teréga (anciennement TIGF) aux pays du sud de l’Europe.

Depuis le 1er novembre 2018 : la naissance du TRF

Cette coexistence de deux places de marché se traduisait par des disparités de prix PEG entre le nord et le sud.

Pour un marché français plus équitable pour les consommateurs finaux et plus compétitif au niveau européen, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) a fusionné les deux PEG au 1er novembre 2018, suivant le principe « un pays, un prix ».

Le PEG unique est appelé le Trading Region France (TRF). Il regroupe les deux zones d’équilibrage de GRTgaz et de Teréga.

Quelle est l’incidence du PEG sur les prix du gaz en France ?

L’évolution PEG des cours du gaz sert de référence aux fournisseurs historiques et alternatifs pour fixer le tarif du kWh de leurs offres de gaz.

Les offres de gaz à prix indexés

Les offres de gaz à prix indexés suivent les fluctuations de l’indice PEG du gaz naturel. Le fournisseur peut utiliser comme référence le prix du gaz de fin de journée ("End of the day") ou l’index de gaz Spot européen (European Gas Spot index - Eex).

Si l’indice PEG Gaz change chaque jour, les offres à prix indexés évoluent selon la périodicité prévue au contrat de fourniture, le plus souvent chaque mois.

Choisir une offre à prix indexés est un pari financier. Si ce type de contrat permet de bénéficier directement des baisses de prix du marché, une hausse se traduit par une envolée immédiate de la facture d’énergie.

Les offres de gaz à prix fixes

Les offres de gaz à prix fixes assurent une meilleure visibilité financière à long terme. Le tarif du kWh du gaz est stable et garanti jusqu’à la prochaine indexation des tarifs prévue au contrat.

Si ce type d’offre est sécurisant, le prix du kWh appliqué par le fournisseur est généralement supérieur à l’indice PEG à la date de signature du contrat. Il ne permet pas non plus de bénéficier des baisses de prix du gaz sur le marché.

Les tarifs réglementés de vente de gaz (TRVG)

Nés avec la création du monopole de GDF en 1946, les tarifs réglementés de vente du gaz (TRVG) visaient à garantir un accès égalitaire à l’énergie et un prix stable. Suite à la libéralisation des marchés de l’énergie, le TRVG a définitivement été supprimé le 30 juin 2023 pour tous les consommateurs finaux.

Depuis cette date, pour aider les consommateurs à comparer les offres des fournisseurs d’énergie, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) publie chaque mois la grille tarifaire du Prix Repère du Gaz. Il correspond à l’estimation moyenne des coûts supportés par les fournisseurs au titre de la fourniture de gaz pour un consommateur résidentiel.

En janvier 2024, le prix repère moyen indicatif s’élève à 92,76 € par MWh, en baisse de 4 % après trois mois de hausse consécutive. 

Qu’est-ce qui influence les prix du gaz en France ?

Le prix du gaz en France est influencé par de nombreux facteurs financiers, économiques, politiques ou climatiques. Cette complexité rend les prévisions délicates.

L’évolution de l’offre et de la demande

Le prix MWh du gaz évolue en fonction des déséquilibres entre l’offre et de la demande. Selon la loi du marché, une demande élevée par rapport à l’offre se traduit par une augmentation des prix, et inversement.

Pour exemple, l’année du Covid-19, on a observé une baisse des prix du gaz dû au ralentissement de l’activité économique. De même, le réchauffement climatique, la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables se traduisent par une baisse de la demande et une diminution du prix du MWh du gaz.

En revanche, il suffit d’une vague de froid et de besoins élevés en chauffage pour que le prix reparte à la hausse.

L’influence des autres marchés financiers

Le prix MWh du gaz suit aussi l’évolution des cours sur d’autres places de marchés. Il varie en fonction des :

  • Prix du pétrole : historiquement, le prix du pétrole sert de référence pour le prix du gaz. Ainsi, une augmentation du coût du baril se traduit souvent par une hausse du prix du gaz.
  • Prix du CO2 : la combustion du gaz naturel engendre des émissions de CO2 à compenser par l’achat de quotas sur le marché carbone européen. 
  • Taux de change eurodollar : coté en Bourse en dollars, le gaz subit les fluctuations du taux de change entre l’euro et le dollar.
  • Prix MWh du gaz sur les autres marchés d’Europe, et notamment sur le puissant marché néerlandais TTF.

Le contexte géopolitique

La situation géopolitique des pays producteurs de gaz influe également sur le coût du MWh du gaz. Le conflit entre la Russie et l’Ukraine l’illustre, avec la forte augmentation des prix du gaz provoquée par la fragilisation des approvisionnements et la réduction de l’offre de gaz naturel. 

Plus récemment, à l’automne 2023, le tarif du gaz a été impacté à la hausse par les grèves sur les sites gaziers en Australie, la baisse des exportations de gaz par Israël ou encore les attaques en Mer Rouge des méthaniers...

Où consulter les prix du gaz sur le marché de gros en temps réel ?

💡
SirEnergies s’engage pour accompagner ses clients au plus près de leurs besoins et optimiser leurs contrats d’énergie. Nous suivons en temps réel le cours de l’indice PEG Gaz et mettons ces données à disposition de nos clients.
📈
Vous souhaitez connaître les prix MWh du gaz naturel sur le marché de gros en temps réel et suivre leur évolution ? Inscrivez-vous dès maintenant sur l’app SirEnergies Vous pourrez visualiser les prix du marché et suivre vos contrats d’énergie.

courbe de prix PEG CAL 25 Gaz
Gaz France PEG Cal 25 - Source : SirEnergies

Gaz France PEG T2 2024
Gaz France PEG 2e trimestre 2024 - Source : SirEnergies

Gaz France PEG mars 2024
Gaz France PEG mars 2024 - Source : SirEnergies

 

Contactez-nous

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️