D'où provient l'énergie qui fait tourner la Terre ?

il y a 4 mois   •   5 min de lecture

Par Guillaume Sagliet
Table des matières

La Terre tourne sur elle-même autour de son axe et autour du soleil. C'est grâce à un flux d'énergie que cela est possible. Une énergie qui provient de différentes sources. SirEnergies vous explique tout sur ce phénomène.

Qu'est-ce qui provoque la rotation de la Terre ?

Si la Terre tourne sur elle-même, c'est en partie grâce à l'énergie qui se trouve dans son noyau. C'est lors de sa formation qu'elle a emmagasiné toute cette énergie.

La création de la Terre

La première phase d'existence de la Terre a eu lieu il y a 4, 5 milliards d'années. À ce moment, à la périphérie de notre galaxie qui est la Voie lactée, se trouvait un vaste nuage de gaz et de poussière. Ce nuage appelé nuage moléculaire était formé de débris d'étoiles qui appartenaient à un univers primitif qui a explosé. Ce qui a entraîné la dispersion de nombreuses particules dont des éléments lourds tels que le fer, l'aluminium…

La gravité les maintenait dans l'espace et les faisait tourner sur elles-mêmes. Dans ce mouvement de rotation, également appelé révolution, elles se sont rapprochées l'une de l'autre. C'est ainsi que la formation du système solaire a commencé.

Les particules se sont ensuite comprimées petit à petit et leur accumulation a augmenté la vitesse de rotation du nuage. Une bonne partie de l'énergie apportée par les différentes matières s'est concentrée au centre. C'est elle qui est devenue le soleil.

Les amas de débris ont continué à s'agglomérer autour du soleil, ce qui a donné naissance à des protoplanètes. Ces embryons de planètes ont fusionné par la suite pour devenir plus grands et former le système planétaire actuel : la Terre, Mars… Étant constitué de roches qui tournaient déjà sur elles-mêmes, le mouvement de rotation a continué.

système solaire énergie Terre

L'énergie au centre de la Terre

Après sa formation, la Terre était encore à un stade primitif avec une température qui atteignait 4 700 °C. Cette chaleur est due aux collisions entre les protoplanètes qui la constituent. Au fil des années, elle s'est refroidie et les éléments les plus légers sont remontés à la surface. Ceux comme le fer qui étaient plus lourds se sont enfoncés et constituent aujourd'hui le noyau.

L'un des chocs qui étaient entre la Lune et la Terre a entraîné la fusion des deux noyaux. Il y a alors eu un alliage entre le fer et le nickel liquide donnant une composition plus dense. Celle-ci a migré au centre et a entraîné sur son passage du silicium, de l'or, de l'oxygène, du tungstène… Cette accumulation de matières produit une énergie qui donne à la Terre une force et une attraction gravitationnelle. Celle-ci participe également à son mouvement de rotation.

La collision a également permis d'avoir la différenciation et l'organisation des différentes couches de notre planète. Au centre, il y a le cœur qui est constitué d'une partie interne solide et d'une autre qui est liquide. Il y a ensuite les manteaux internes et externes puis enfin la croûte terrestre qui est en surface.

Il y a 4 535 millions d'années, alors qu'il était entièrement liquide, ce noyau a sauvé notre planète d'une tempête solaire. Il l'a empêché de disparaître en créant un bouclier magnétique qui lui a permis de conserver son atmosphère.

Une énergie qui provient du soleil

La Terre tourne autour de son axe, mais également tourne autour du soleil. Ce mouvement de rotation n'est pas propre à notre planète seule. Toutes celles qui sont dans le système solaire tournent également autour de cette boule d'énergie. Ce phénomène s'explique par l'attraction gravitationnelle qui existe entre les différents astres.

À sa création, la Terre a reçu une impulsion rectiligne. Cela veut dire qu'elle tournait sur elle-même et suivait une ligne droite. Au même moment, le soleil tout en effectuant son mouvement de rotation, l'attire vers lui grâce à la gravitation.

Cependant, celle-ci se confronte à la force magnétique que le noyau de la Terre déploie également. Cet échange d'énergie permet à notre planète de rester à une bonne distance de l'astre solaire.

À sa trajectoire rectiligne, s'ajoute cette attraction qui est perpendiculaire. C'est l'addition de ces deux déplacements contraires qui lui fait avoir un mouvement circulaire autour du soleil. De plus, la révolution de la Terre autour de cette grosse boule d'énergie est possible en raison de l'absence d'obstacles dans l'espace.

Les astres sont aujourd'hui bien éloignés l'un de l'autre. Ce qui évite tout risque de collisions ou de frottements qui pourraient les empêcher de tourner. Cette distance rend également l'attraction faible, car une partie de l'énergie solaire se disperse avant d'atteindre la Terre. Elle est ensuite répartie dans l'atmosphère, dans le sol, dans les arbres… C'est également elle qui permet d'avoir les différentes saisons que nous observons.

énergie soleil

Une vitesse de rotation due aux variations atmosphériques et peut-être à la lune

La révolution de la Terre est généralement influencée par les mouvements de la glace, de l'air, de l'eau et du noyau terrestre. Certaines périodes, elle tourne vite et d'autres, son mouvement est lent.

Selon certaines études menées par les scientifiques, 80% des variations proviennent du transport des masses dans l'atmosphère. Plus il y a des vents violents et plus la vitesse de la rotation de la Terre augmente. Il y a également les marées qui déforment les océans et par conséquent notre planète. Elles ralentissent habituellement sa rotation, car les mouvements des masses d'eau dispersent une partie de son énergie.

Concernant la lune, certains scientifiques pensent que lorsqu'elle s'éloigne, le mouvement de la Terre ralentit. Quand elle se rapproche, la révolution s'accélère. La distance entre ces deux astres causerait également des variations.

D'autres observations ont montré que les phénomènes sismiques agissent aussi sur la vitesse de rotation de notre planète. Par exemple, en 2010, la Nasa a remarqué qu'elle tournait moins vite sur elle-même. Ce constat a été fait suite à un puissant tremblement de Terre qui s'est produit au Chili le 24 février 2010. Selon leurs analyses, ce séisme qui était à une échelle de 8,8 a beaucoup secoué la planète et l'a dévié de 8 cm de son axe.

À tout cela s'ajoutent les débris rocheux et les poussières terrestres. Certains continuent de tomber sur la Terre par petits fragments tandis que d'autres passent juste à côté d'elle.

Toutes ces variations sur sa vitesse de rotation influencent la durée des jours. Plus vite elle tourne et plus vite les journées passent. Toutefois, l'augmentation ou la diminution du temps est généralement de quelques millisecondes.

N'hésitez pas à consulter notre article sur : Métaux et terres rares : la partie invisible de la transition énergétique

Contactez-nous

Vos données sont uniquement utilisées pour nous permettre d'établir des conseils énergétiques et vous les communiquer. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️

Continuer de lire