Peut-on remplacer l’électricité ?

il y a 21 jours   •   5 min de lecture

Par Guillaume Sagliet
Table des matières

Si Thalès de Milet fut historiquement le premier à l’expérimenter sous sa forme statique (il constata que le frottement d’une tige d’ambre sur les poils de chat crée un phénomène d’attraction de corps légers sur la tige), il faut attendre la fin du 19e siècle pour que la théorisation et la compréhension réelle de l’électricité deviennent effectives.

Aujourd’hui, le meilleur contrôle et la rationalisation de cette ressource l’ont rendue incontournable pour la réalisation de la majorité des applications industrielles, mais aussi pour la satisfaction des besoins fondamentaux des particuliers. Pour la société moderne, l’électricité est devenue aussi importante que l’eau courante. On imagine difficilement la vie sans elle. Une question fondamentale se pose alors : peut-on remplacer l’électricité ?

À quoi pourrait ressembler un monde sans électricité ?

Imaginer le monde d’aujourd’hui vivre sans électricité donne clairement un tableau lugubre comparable aux scénarios des films hollywoodiens sur la fin du monde. À titre comparatif, nous connaissons tous l’angoisse et le sentiment d’impuissance qui nous animent quand il y a une simple coupure de courant par exemple. On entrevoit mieux ce que cela donnerait si toute la Terre devait rester sans énergie électrique à disposition durant une période indéterminée.

Le monde tel que nous le connaissons actuellement est à 99,99 % dépendant de l’énergie électrique. Si ce n’est pas au niveau de la production, cette ressource intervient forcément au niveau de la consommation de la grande majorité des biens et services (paiement, télévision, ordinateur, smartphones, appareils de cuisine, etc.).

On dit souvent que l’avenir du monde serait fortement compromis si les réserves de pétrole étaient épuisées, il le serait encore plus s’il devenait impossible du jour au lendemain de produire ou de distribuer de l’énergie électrique. Actuellement, celle-ci est en effet le seul "carburant" valide s’il fallait se passer de l’or noir pour le fonctionnement des moteurs équipant la panoplie de machines agricoles, machines de guerre ou moyens de déplacement que nous connaissons.

Au quotidien, on a besoin de l’électricité pour éclairer notre espace de vie, faire la vaisselle, laver le linge, se chauffer, rafraichir des espaces, démarrer une voiture, faire la cuisine, communiquer à distance, faire fonctionner les centres de santé, les industries, les administrations, les circuits d’approvisionnement en nourriture et autres denrées de première nécessité…

électricité

Sans électricité, il n’y aurait pas de connexion Internet et vous ne seriez pas en train de lire ce texte. À une époque ultra-connectée où la plupart des êtres humains ont fait de la présence sur les réseaux sociaux une norme, on se rend facilement compte des conséquences psychologiques néfastes que cela aurait sur la vie de plusieurs d’entre nous.

Parallèlement, la paralysie d’Internet et le manque d’information causés par l’absence d’électricité ébranleraient la totalité de nos modes de consommation en entrainant un vrai chaos sur le marché du travail.

Tous les appareils fonctionnant à base de l’électricité deviendraient subitement inutiles : appareils électroménagers, smartphones, ordinateurs, montres connectées, voitures électriques, box pour Internet, lecteurs DVD, les téléviseurs, les imprimantes… Fini les soirées cinéma en famille, les parties de jeux entre amis, les fêtes avec de la musique à fond pour les personnes qui chérissent tant ces divertissements.

Cette énergie a tellement simplifié notre vie et amélioré notre confort dans la réalisation d’une multitude de tâches essentielles que sa disparition rendrait tout bonnement l’humanité démunie face à l’ensemble des problématiques auxquelles cette dernière doit faire face. Nous risquerions de retourner brutalement à une configuration presque semblable à celle du Moyen Âge. Il n’y aurait plus de mondialisation qui tienne, chaque pays ou individu essayant de s’en sortir du mieux qu’il peut même s’il faut piétiner les intérêts de ses voisins.

Toutefois, dans ce tableau sombre, tout espoir n’est pas perdu pour l’humanité. Nous pouvons compter sur notre exceptionnelle capacité d’adaptation qui nous a permis de trouver chaque fois des solutions pour mieux rebondir face aux contraintes de toutes sortes qui se sont présentées tout au long de notre évolution.

Est-il possible de remplacer l’électricité ?

On répondra majoritairement non à cette question. En effet, avant de penser au remplacement d’une ressource, il faut d’abord trouver son parfait substitut. C’est cela qui n’a pas encore été fait. Malgré les avancées scientifiques phénoménales réalisées dans le domaine, une autre énergie qui présente des utilisations aussi pratiques et un mode de transport similaire au courant électrique n’a pas encore été inventée.

L’électricité est une force unique en son genre qu’il est impossible de remplacer de manière intrinsèque. Dans les années à venir, les expériences scientifiques pourraient conduire à la découverte d’un autre phénomène naturel différent et capable de faire fonctionner une panoplie d’objets. Mais l'état actuel des choses suggère toutefois que cet horizon est, au moins, très lointain. Les investissements en recherche et développement associés seront également colossaux.

D’un autre côté, il faut noter que de plus en plus de technologies voient le jour pour garantir le fonctionnement sans énergie électrique des équipements dont l’utilisation est normalement subordonnée à un branchement sur secteur.

On peut citer par exemple le réfrigérateur à refroidissement radiatif, les fours solaires, les douches solaires, l’isolation thermique par des matériaux de construction naturels… Le gros problème est que ces solutions sans électricité sont généralement plus coûteuses et moins pratiques. Par exemple, le réfrigérateur à refroidissement radiatif qui utilise les courants de convection naturelle de l’eau nécessite un embarquement d’au moins 250 L dans le circuit de refroidissement. Cela n’optimise pas vraiment l’espace si vous devez installer ce dispositif dans votre cuisine.

Par ailleurs, on se rendra compte que l’électricité entrera toujours en jeu pour la fabrication de l’accessoire qui fonctionne sans cette énergie : éclairage de la salle de production, alimentation des robots, alimentation d’autres accessoires d’assemblage… La réalité est que le nombre d’objets qui peuvent fonctionner actuellement sans l’énergie électrique est extrêmement réduit.

remplacer l'électricité

Que faut-il faire alors ?

Si remplacer l’électricité à l’heure actuelle n’est pas possible, il est important d’optimiser les modes actuels de production, de distribution et de consommation de cette ressource.

Les énergies fossiles comme le gaz naturel ou le charbon doivent progressivement laisser place à des énergies alternatives plus respectueuses de l’environnement. Le développement des énergies renouvelables telles que le solaire, l’éolien, l’hydraulique ou la biomasse doit devenir la priorité pour produire de l’électricité sans que la Terre n’ait un lourd tribut à payer. Les consommateurs doivent également chercher en permanence à réduire leur facture énergétique.

Le saviez-vous ?

En France, vous avez la possibilité de trouver un fournisseur alternatif d’électricité en passant par notre site. Si les services d’EDF par exemple ne vous conviennent pas, recourir à SirEnergies permettra de faciliter votre transition énergétique. Vous trouverez ainsi le prestataire idéal tout en bénéficiant de conseils d’experts pour optimiser votre consommation énergétique périodique.
Contact

N’hésitez pas à lire nos autres articles en réponse à vos questions :

Contactez-nous

Vos données sont uniquement utilisées pour nous permettre d'établir des conseils énergétiques et vous les communiquer. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️

Continuer de lire