Qu'est-ce que le label VertVolt ?

il y a 6 mois   •   4 minute de lecture

Par Guillaume Sagliet
Table des matières

La loi sur la transition énergétique du 17 août 2015 fait la promotion du développement des énergies renouvelables. Dans cette optique, les pouvoirs publics mettent en place des mécanismes pour faire changer les modes de production et de consommation d'énergie.

Promues, les offres d'électricité dite « verte » occupent majoritairement le marché actuellement. En revanche, parmi les 70 % d'offres de ce type proposées par les fournisseurs, bon nombre ne respectent pas la notion d'électricité verte, selon l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie).

L'organisme a annoncé l'apparition du label VertVolt le 22 octobre 2021, lors de la journée mondiale de l'énergie. SirEnergies vous présente ce nouveau label.

Label VertVolt : pour remettre en cause la garantie d'origine

Le label VertVolt est arrivé comme un coup de tonnerre sur le marché de l'électricité. Il est institué afin d'assainir le monde des fournisseurs d'énergie.

La preuve est que les garanties d'origine, longtemps utilisées comme des références, sont remises en question. Pour rappel, dans le jargon de l'énergie en France, une garantie d'origine (GO) est un certificat qui atteste de l'origine de la production d'énergie renouvelable. Elle est censée prouver que, pour la consommation de 1 MWh d'énergie par le client d'une offre d'électricité verte, le fournisseur injecte dans le réseau électrique 1 MWh d'énergie renouvelable.

La GO est délivrée par l'EEX (European Energy Exchange) qui est un marché d'échanges de biens énergétiques. La réalité est qu'elle est tout bonnement vendue aux enchères sur ce marché. Autrement dit, tout fournisseur ayant un portefeuille épais pouvait se targuer de proposer des offres d'électricité verte sans jamais avoir acheté et fourni le moindre mégawattheure d'énergie renouvelable.

En mettant en place le label VertVolt, l'Ademe vient décourager les fournisseurs qui contournent les règles. Avec ce nouveau label, le temps où les garanties d'origine servaient à faire du greenwashing est révolu.

L'obligation d'incitation à maîtriser l'énergie

Avec le label VertVolt, les fournisseurs doivent satisfaire à certaines obligations comme l'incitation à la maîtrise de l'énergie. Ils sont tenus de prendre des mesures et de mener des actions pour sensibiliser les consommateurs à optimiser leur consommation d'électricité.

Par exemple, ils peuvent donner à leurs clients des astuces pour consommer moins d'énergie, les inviter à activer la courbe de suivi de consommation au niveau du compteur Linky, etc.

label VertVolt

La notion d'achat conjoint avec le label Vertvolt

L'achat conjoint est une nouvelle notion congénitale au label VertVolt. Cela indique que le fournisseur labellisé a acheté aussi bien son électricité verte que la GO qui le prouve auprès du même producteur présent en France.

Cette exigence, que doivent respecter les fournisseurs d'offres vertes, permet à l'Ademe de s'assurer que ces derniers participent activement à la transition écologique. Cela favorise aussi le développement de l'activité des producteurs d'énergies renouvelables. L'achat conjoint peut être strict ou élargi.

Les deux niveaux de labellisation

Afin d'inciter les fournisseurs à proposer véritablement des offres d'électricité verte, VertVolt a été savamment élaboré et décerné selon deux niveaux de labellisation.

Le niveau 1 : engagé

Le premier niveau de labellisation de VertVolt correspond à la catégorie Premium dans laquelle l'Ademe classait certaines offres vertes. Il prouve que le fournisseur labellisé a fait l'achat conjoint de l'électricité et des GO chez les mêmes producteurs d'énergies renouvelables (achat conjoint strict). L'achat peut aussi se faire auprès d'installations se trouvant dans la même région et utilisant la même technologie (achat conjoint élargi).

Le niveau 2 : très engagé

Le niveau 2 de la labellisation de VertVolt atteste que le fournisseur est très engagé pour la production et la consommation d'énergies propres. Pour avoir le label VertVolt de niveau 2, le fournisseur doit remplir la condition relative au niveau 1. En plus, 25 % de l'électricité qu'il fournit doit provenir d'une installation récente non soutenue par l'État et/ou sujette à une gouvernance partagée.

L'Ademe veille à distinguer les offres 100 % engagées ou très engagées des autres. Ainsi avons-nous désormais sur le marché des offres engagées, des offres engagées sans nucléaire, des offres très engagées et très engagées sans nucléaire.

label vertvolt
Source : Ademe

Label VertVolt : plus de transparence dans les offres

Le label VertVolt vous facilitera la tâche si vous décidez de choisir une offre d'électricité verte. Afin d'aider les consommateurs à faire des choix éclairés, l'Ademe exige des fournisseurs de donner la provenance de l'électricité fournie. Les fournisseurs doivent aussi indiquer la proportion d'énergie achetée auprès des producteurs ne profitant pas d'un soutien de l'État ou de la gouvernance partagée.

Si une part de leur offre provient de l'énergie nucléaire, ils sont aussi tenus de le préciser. Les fournisseurs sont aussi appelés à donner des statistiques sur les clients des offres labellisées VertVolt, sur le suivi de la consommation sur le compteur Linky, etc. Pour faire le meilleur choix, comparez plusieurs offres. Ignorez-vous comment vous y prendre ? Faites simplement appel à SirEnergies pour vous accompagner.

Contactez-nous

Vos données sont uniquement utilisées pour nous permettre d'établir des conseils énergétiques et vous les communiquer. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️

Poursuivre la lecture