Fonctionnement du stockage du gaz en France

il y a 10 jours   •   5 min de lecture

Par Emmanuel Sire
Table des matières

L’électricité et le gaz sont des énergies très différentes. Il est vrai que certains aspects peuvent se ressembler. Cependant, la gestion technique de ces deux énergies est radicalement différente.

Une des différences les plus importantes est la possibilité de stocker le gaz à grande échelle. Cependant, il existe tout de même des batteries électriques, me diriez-vous. Ces batteries ne permettent pas de stocker une grande quantité d’électricité pour alimenter par exemple une ville entière (n’hésitez pas à lire notre article "L’électricité peut-elle être stockée ?" sur ce sujet).

En ce qui concerne le gaz, les règles du jeu sont différentes. En effet, le gaz est stockable sous forme gazeuse ou liquide et peut ainsi être stocké ou transporté. C’est notamment pour cette raison que des cargos traversent les mers du monde pour livrer leurs gaz.

Le stockage du gaz est généralement utilisé afin de passer les périodes de grand froid ou les évènements géopolitiques.

Les prix du gaz connaissent de fortes variations au gré des saisons, de la géopolitique ou encore de la demande. Le stockage permet notamment d’acheter du gaz lorsque les prix sont favorables, pour le consommer plus tard.

Nous verrons tout d’abord quelles sont les méthodes de stockage du gaz. Ensuite nous étudierons l’état du réseau de stockage en France. Enfin cet article sera l’occasion pour nous d’explorer à l’avenir les futurs usages de cette technologie, essentielle à la transition énergétique.

Comment stocke-t-on du gaz ?

Le gaz naturel liquéfié (GNL)

Comme nous l’avons évoqué, il est possible de stocker du gaz sous la forme de liquide. En effet, lorsque l’on abaisse la température (aux alentours des -160 degrés Celsius) le gaz se condense et devient liquide. Il prend alors beaucoup moins d’espace de stockage (600 fois moins qu’à l’état gazeux tout de même !).

On entrepose ensuite ce gaz liquide dans des réservoirs cylindriques, il peut donc être réutilisé ultérieurement. Généralement, ces cuves sont en béton ou équipées de gaine étanches qui maintiennent le gaz à sa température. En France ce n’est pas cette technologie qui détient le monopole du stockage.

Stockage souterrain

Une des solutions qui existent aujourd’hui est de stocker le gaz dans une galerie souterraine. Cela pourrait s’apparenter à des gisements de gaz artificiels.

Stockage en cavité saline

Les roches poreuses contenant des gemmes de sel ont des propriétés imperméables. C’est-à-dire qu’une galerie creusée dans une roche qui comporte des couches de sel ne laissera pas s’échapper le gaz contenu en son sein. Il suffit donc de creuser une galerie suffisamment grande dans une galerie contenant du sel. Ces galeries de roches imperméables sont creusées à l’aide d’injections d’eau.

Stockage en gisement déplété

Il s’agit d’anciens gisements épuisés qui autrefois abritaient des réserves de gaz naturel. Les propriétés imperméables de la roche sont déjà présentes sur place.

Stockage en nappe aquifère

À l’état naturel, il existe des gisements de gaz qui se trouvent dans des roches qui contiennent de l’eau. Généralement sous forme de dôme, ces cavités contiennent du gaz piégé entre l’eau et la roche. Cette technique consiste donc à reproduire ces conditions dans un habitat naturel. Le gaz injecté vient ensuite repousser l’eau contre les parois.

Le stockage souterrain est la méthode retenue aujourd’hui en France.

Emplacements des sites de stockage de Storengy en Europe
Emplacements des sites de stockage de Storengy en Europe

Quel est l’état du réseau de stockage en France ?

Quels sont les acteurs du stockage en France ?

En France il y a deux groupes qui se partagent l’essentiel des capacités de stockage de gaz. Il s’agit de Storengy et de Terega.

Storengy est une filiale du groupe ENGIE, il s’agit de l’acteur principal du stockage de gaz en France. Il détient près de 14 points de stockage sous différentes technologies. L’ensemble de ces points de stockage est capable d’accueillir près de 10 milliards de mètres cubes de gaz. Il s’agit de l’un des groupes les plus importants dans ce domaine en Europe.

Terega est avec GRTGaz l’un des deux gestionnaires de réseau de transport de gaz en France.

Quelles sont les capacités de stockage en France.

L’ensemble des capacités de stockage en France concernant le gaz s’élève à près de 130 TWh de gaz. Ce chiffre ne vous évoque peut-être rien, mais cela représente près de 33 % des consommations totales de la France sur une année. Au maximum de sa capacité maximale, nous sommes capables de stocker près d’un tiers de la consommation française.

Carte des différentes sites et types de stockage de gaz naturel en France
Carte des différentes sites et types de stockage de gaz naturel en France - Source : Gazprom-Energy

On constate donc que Storengy dispose de la quasi-totalité des sites en nombre. Terega possède deux sites dans le sud-ouest de la France cependant ces sites disposent d’une quantité de stockage relativement élevée.

Quel est l’avenir et le rôle du stockage de gaz notamment dans la transition énergétique ?

Le stockage comme soupape de décompression des marchés du gaz

Les marchés mondiaux de l’énergie sont soumis à de nombreux aléas. Les tensions géopolitiques secouent régulièrement les marchés du gaz. Un pays largement exportateur peut par exemple faire pression en menaçant de limiter ses exportations de gaz. On peut citer récemment les négociations par rapport au gazoduc Nord Stream 2 ou encore les tensions entre l’Algérie et le Maroc (source : Agence Ecofin)

Les marchés financiers réagissent à ce genre de nouvelle qui, même si elles restent à l’état de menace, peut faire augmenter les prix. Le stockage peut-être un bon moyen de prévention. On remplit donc ces cuves de stockage lorsque les prix sont plus favorables, les réserves permettent de rester indépendant des marchés. Cela ne dure pas éternellement, mais même une courte période peut parfois éviter une explosion de son coût d’approvisionnement en gaz.

Nous vivons notamment en cette fin d’année 2021 une explosion historique des prix longs termes et spot de l’électricité et du gaz.

Le stockage des gaz renouvelables

Le stockage peut également grandement œuvrer à la transition énergétique de demain. En effet, il existe des gaz d’origine renouvelables tels que :

  • Le biométhane (ou biogaz) : est un gaz produit à l’aide de déchets agricoles ou industrielles en fermentation
  • L’hydrogène : peut-être produit de différentes façons, mais présentent des qualités indéniables. En effet, on peut stocker de l’hydrogène pour ensuite le transformer en électricité grâce au procédé d’électrolyse.

On peut alors imaginer des scénarios vertueux qui associent de la production d’énergie d’origine renouvelable à des capacités de stockage.

Le problème principal des ENR est l’intermittence de ces moyens de production. Le stockage permet de stocker de l’énergie produite lorsque les conditions sont favorables, puis de la réutiliser plus tard. On peut alors penser que cette technologie peut accélérer le développement des ENR et ainsi décarboner certains pays européens.

Contactez-nous

Vos données sont uniquement utilisées pour nous permettre d'établir des conseils énergétiques et vous les communiquer. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️

Continuer de lire