ūüö®ÔłŹEntre les deux tours des l√©gislatives, le prix moyen du gaz augmente de pr√®s de 12%

01 juillet 2024   •   2 minutes de lecture

Paris, 1 juil 2024 (AFP) - Le sujet a enflamm√© la campagne des l√©gislatives: √† partir de lundi, la facture moyenne de gaz augmente de 11,7% pour des millions de Fran√ßais, principalement √† cause de la revalorisation des co√Ľts d'entretien du r√©seau gazier.

La hausse est annoncée depuis des mois mais sa mise en oeuvre vient percuter le calendrier politique, à quelques jours de l'issue d'un scrutin législatif décisif, largement marqué par la question du pouvoir d'achat.

Après un répit de plusieurs mois, la facture moyenne annuelle de gaz va grimper de 124 euros, passant de 1.060 euros en juin à 1.184 euros au 1er juillet.

Selon la Commission de régulation de l'énergie (CRE), gendarme du secteur, le "prix repère moyen" du kWh, qui avait tendance à baisser ces derniers mois, s'établira pour juillet à environ 13 centimes, une hausse de 11,7% par rapport à l'indice de juin (environ 11 cts/kWh).

Une hausse à relativiser selon la CRE: ce prix de juillet reste inférieur (-3,5%) à celui de janvier, qui avait acté la fin du bouclier tarifaire, le mécanisme de subventionnement lancé fin 2021 pour protéger les ménages de hausses trop importantes pendant la crise énergétique, alimentée par la reprise post-Covid et la guerre en Ukraine.

En outre, ce "prix repère" est "indicatif" et les fournisseurs restent "libres" de la répercuter ou non, souligne la CRE. Il est possible de faire jouer la concurrence en se référant par exemple au comparateur en ligne du Médiateur de l'énergie.

Selon ce dernier toutefois, "la grande majorité des consommateurs verra cette hausse répercutée sur leurs factures", soit la plupart des 10 millions de clients résidentiels raccordés à GRDF.

Pourquoi cette hausse maintenant? A cause d'un effet rebond des prix sur les march√©s du gaz o√Ļ s'approvisionnent les op√©rateurs et, surtout, en raison de la forte revalorisation pour 4 ans des co√Ľts d'acheminement du gaz support√©s par le gestionnaire du r√©seau de distribution GRDF.

Ce "p√©age", factur√© aux fournisseurs et comptant pour le tiers de la facture, doit √™tre major√© face √† l'augmentation des d√©penses d'entretien et de modernisation des infrastructures gazi√®res, tout en permettant l'int√©gration du gaz vert dans les tuyaux. Et ce, d'autant qu'il devient plus difficile de r√©partir ces co√Ľts alors que le nombre d'abonn√©s au gaz baisse: -197.000 entre fin 2022 et fin 2023, selon la CRE.

Autorité indépendante, la CRE avant annoncé la hausse de la facture de gaz dès février, avant d'en préciser les modalités le 10 juin, au lendemain des élections européennes et de la dissolution de l'Assemblée nationale. De quoi agiter les débats...

Le RN a pr√©venu que sa premi√®re r√©forme s'il acc√®de √† Matignon serait d'annuler cette hausse, une mesure √©galement pr√īn√©e par le Nouveau front populaire.

¬ę Tous droits r√©serv√©s. ¬©2024 Agence France-Presse ¬Ľ.

Contactez-nous