ūüö®ÔłŹLe stockage par batteries cro√ģt √† un rythme in√©dit, mais il faut faire bien plus

25 avril 2024   •   2 minutes de lecture

Paris, 25 avr 2024 (AFP) - Le stockage de l'électricité par batteries, indispensable à l'essor des énergies et transports sans gaz à effet de serre, a connu une croissance mondiale inédite en 2023, mais ses capacités devront être encore multipliées par près de six d'ici 2030, souligne l'Agence internationale de l'énergie (AIE) jeudi.

Le d√©ploiement de batteries coupl√©es √† des champs √©oliens ou solaires, √† des toitures photovolta√Įques ou encore √† des mini-r√©seaux, a cr√Ľ de 130% l'an dernier par rapport √† 2022, ajoutant 42 gigawatts aux syst√®mes √©lectriques dans le monde.

Dans les transports, le d√©ploiement des batteries a cr√Ľ de 40% (pr√®s de 14 millions de v√©hicules √©lectriques neufs vendus en 2023, contre 3 millions en 2020), selon ce rapport de l'AIE consacr√© aux batteries.

"Les secteurs de l'√©lectricit√© et des transports sont deux piliers destin√©s √† faire baisser les √©missions de CO2 suffisamment rapidement pour garder la possibilit√© d'un r√©chauffement mondial limit√© √† 1,5¬įC" par rapport √† l'√®re pr√©-industrielle, rappelle le directeur de l'AIE Fatih Birol, et "les batteries en seront la fondation".

En moins de 15 ans, leur co√Ľt a baiss√© de plus de 90%, souligne l'agence.

"La combinaison solaire photovolta√Įque-batteries est aujourd'hui comp√©titive face aux nouvelles centrales √† charbon indiennes et dans quelques ann√©es, elle sera moins ch√®re que les centrales √©lectriques √† charbon en Chine et √† gaz aux √Čtats-Unis", souligne M. Birol.

Pour autant, la capacité de stockage devra au niveau mondial être multipliée par près de six d'ici 2030 si le monde veut tenir ses engagements climatiques, renouvelés à la COP28 fin 2023 avec un engagement à tripler d'ici 2030 le déploiement des énergies renouvelables.

Les batteries représentent 90% de l'effort (le reste du stockage étant pour l'essentiel assuré par les barrages hydroélectriques de type "Step", "stations d'énergie par pompage turbinage").

Le besoin est de 1.500 GW de stockage par batteries d'ici 2030, selon l'AIE.

Ce stockage permet de déployer au mieux des énergies éoliennes et solaires par nature intermittentes, en conservant le surplus d'électricité produite pour le réinjecter au moment approprié, dans les pics de consommation, le soir ou quand il n'y a pas de vent.

Mais les co√Ľts devront encore baisser, souligne l'AIE, qui appelle aussi √† une diversification des cha√ģnes d'approvisionnement, depuis les m√©taux jusqu'aux usines de fabrication.

La plupart des batteries sont aujourd'hui produites en Chine, mais 40% des projets annoncés se trouvent dans des économies avancées, Etats-Unis ou Europe. Si tous ces projets voyaient le jour, ils couvriraient quasiment les besoins de ces pays, ajoute le rapport.

¬ę Tous droits r√©serv√©s. ¬©2024 Agence France-Presse ¬Ľ.

Contactez-nous