ūüö®ÔłŹOnze pays, dont la France, appellent l'UE √† ne plus discriminer le nucl√©aire

19 d√©cembre 2023   •   2 minutes de lecture

Bruxelles, 19 déc 2023 (AFP) - Un groupe rassemblant 11 pays membres de l'UE, dont la France, a appelé mardi la prochaine Commission européenne à mettre l'énergie nucléaire sur un pied d'égalité avec les renouvelables afin d'atteindre l'objectif de neutralité carbone du continent en 2050.

Un autre groupe de 11 pays, autour de l'Allemagne, a parallèlement réclamé une accélération des énergies renouvelables, soulignant les divisions européennes sur ce sujet stratégique.

"La prochaine Commission (...) devrait lancer un vaste examen des options de financement, y compris ceux de la Banque européenne d'investissement, pour les projets et les technologies contribuant à notre objectif de neutralité carbone, sans aucune forme de discrimination entre les alternatives énergétiques exemptes de fossiles", a réclamé l'Alliance du nucléaire, qui inclut, outre la France, la Bulgarie, la Croatie, la Finlande, la Hongrie, la Pologne, la République tchèque, la Roumanie, la Slovaquie et la Suède.

"La Commission devrait adopter des mesures pour simplifier et élargir l'accès aux fonds européens et (...) permettre le financement de projets innovants utilisant des technologies nucléaires, y compris pour la production d'hydrogène à faible teneur en carbone", ont demandé ces pays qui ont décidé de miser sur l'atome pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Après les élections européennes de juin, un nouvel exécutif de l'UE sera nommé pour un mandat de cinq ans.

"Aujourd'hui, les membres de l'Alliance du nucléaire ont adopté un texte pour demander à la Commission de traiter sur un pied d'égalité l'énergie nucléaire et l'énergie renouvelable, pour tous les futurs textes européens", s'est félicitée la ministre française de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, qui a rencontré ses homologues mardi à Bruxelles.

Parallèlement à cet appel, un groupe de 11 autres pays à réclamé l'accélération du déploiement des énergies renouvelables dans l'UE et présenté une série de propositions.

Ces Etats, emmenés par l'Allemagne, demandent notamment de développer les interconnections des réseaux électriques entre pays européens et de développer un marché intérieur de l'énergie incluant l'hydrogène renouvelable.

Ils ont appelé à soutenir l'essor des énergies renouvelables dans des pays voisins et à créer des "corridors d'énergie verte" pour les relier à l'UE. Outre l'Allemagne, ce groupe, baptisé Amis des renouvelables, inclut l'Autriche, la Belgique, le Danemark, la Grèce, l'Irlande, l'Italie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas et le Portugal.

¬ę Tous droits r√©serv√©s. ¬©2023 Agence France-Presse ¬Ľ.

Contactez-nous