ūüö®ÔłŹLe p√©trole plomb√© par les craintes sur l'√©conomie, le gaz baisse

12 d√©cembre 2023   •   1 minute de lecture

Londres, 12 déc 2023 (AFP) - Les prix du pétrole fléchissaient mardi, plombés par les données économiques chinoises faibles et les perspectives économiques mondiales moroses, quand le gaz européen poursuivait sa baisse jusqu'à un plus bas en près de trois mois.

Vers 11H30 GMT (12H30 à Paris), le prix du baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en février, perdait 0,37% à 75,75 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en janvier, baissait de 0,28% à 71,12 dollars.

"Avec une production américaine toujours élevée et des inquiétudes sur la santé de l'économie chinoise, les perspectives de la demande à court terme semblent incertaines", souligne James Harte, analyste chez Tickmill.

Les investisseurs s'inquiètent de l'accélération de la déflation en Chine en novembre, en raison de la baisse des prix de l'énergie et de l'alimentation, selon des données officielles publiées samedi par le Bureau national des statistiques (BES).

Pour Tamas Varga, il s'agit du "signe d'une demande atone de la part de la deuxième économie mondiale".

Les deux r√©f√©rences du p√©trole ont perdu entre 22 et 25% depuis leurs plus hauts de l'ann√©e, atteints fin septembre, lorsque le Brent avait fr√īl√© les 100 dollars le baril.

"L'effondrement" récent des prix "du pétrole a été motivé par des inquiétudes concernant l'offre excédentaire", explique M. Harte.

C√īt√© gaz naturel europ√©en, le contrat √† terme du TTF n√©erlandais, consid√©r√© comme la r√©f√©rence europ√©enne, se repliait l√©g√®rement, √©voluant √† 35,75 euros le m√©gawattheure (MWh) peu apr√®s avoir touch√© 35,51 euros le MWh, son plus bas prix depuis septembre.

"Les prix sont freinés par la perspective d'une période prolongée de températures douces", commente Barbara Lambrecht, analyste chez Commerzbank, rappelant que le chauffage est le principal moteur de la demande pendant les mois d'hiver.

"La baisse des prix en Europe est également due à l'espoir que nous n'aurons pas de problèmes pour passer l'hiver" en termes de quantité de gaz, poursuit-elle.

¬ę Tous droits r√©serv√©s. ¬©2023 Agence France-Presse ¬Ľ.

Contactez-nous