🚨 L'UE annonce des mesures d'urgence pour l'énergie

15 septembre 2022   •   3 minute de lecture

Par Emmanuel Sire

Pour aider les Européens à faire face à la crise énergétique et pour enrayer la flambée des prix du gaz et de l'électricité, Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, a présenté plusieurs mesures ce mercredi 14 septembre 2022 et appelle au courage et à la solidarité.

Plafonner les revenus des producteurs d'électricité du nucléaire et du renouvelable

La Commission propose de plafonner les revenus des producteurs d'électricité à partir de l'énergie nucléaire et des énergies renouvelables (solaire, éolien, hydroélectrique), qui engrangent des bénéfices «exceptionnels» en vendant leur production à un prix très au-delà de leurs coûts de production.

Bruxelles propose de plafonner les recettes des entreprises qui produisent à faible coût de l’électricité.

La Commission européenne a proposé un plafond temporaire de revenus de 180
EUR/MWh pour les producteurs d'électricité à bas coût afin d'aider les gouvernements à financer le soutien aux consommateurs d'énergie vulnérables, selon le projet de législation de l'UE publié mercredi (source : Montel).

Bruxelles souhaite une réforme structurelle du marché de l'électricité

Concernant le stockage du gaz, la présidente de la Commission européenne annonce :

Nous avons donc convenu de créer un stockage commun. Nous en sommes aujourd'hui à 84 % de remplissage: nous avons ainsi dépassé notre objectif. Mais malheureusement, cela ne suffira pas.

Ursula von der Leyen explique :

Il faut donc découpler les prix de l’électricité de l’influence dominante du gaz. C’est pourquoi nous allons entreprendre une réforme complète et en profondeur du marché de l’électricité.

Créer une banque européenne de l'hydrogène

L'UE veut passer du marché de niche au marché de masse pour l’hydrogène avec la création d'une nouvelle banque européenne de l'hydrogène. Elle pourra investir 3 milliards d'euros pour aider à construire le futur marché de l'hydrogène.

Restreindre les «superprofits» des groupes énergétiques

La Commission européenne a détaillé mercredi ses propositions pour enrayer la flambée des prix du gaz et de l'électricité, notamment en restreignant les «superprofits» des groupes énergétiques.

Les grandes entreprises pétrolières, gazières et charbonnières enregistrent elles aussi d’énormes bénéfices.
Ces grandes entreprises doivent donc payer une juste part, verser une contribution de crise.

a expliqué Urula von der Leyen.

Réduire la demande aux heures de pointe

Réduire la demande aux heures de pointe permettra aux réserves de durer plus longtemps et permettra de faire baisser les prix. Selon Bruxelles, cela permettrait de réduire de 3,8% la consommation de gaz pour produire de l'électricité.

Des mesures sont présentées pour que les États membres réduisent leur consommation globale d’électricité. L'exécutif européen appelle les 27 à réduire leur consommation mensuelle de 10%, un objectif indicatif.

Soutenir les fournisseurs en manque de liquidités

Dans son discours, la présidente de la Commission européenne précise :

Dans le même temps, nous savons également que les entreprises dans le secteur de l’énergie sont confrontées à de graves problèmes de liquidité sur les marchés à terme de l’électricité, mettant en péril le fonctionnement de notre système énergétique.
Nous travaillerons avec les régulateurs du marché pour amoindrir ces problèmes en modifiant les règles relatives aux garanties – et en prenant des mesures afin de limiter la volatilité intrajournalière des cours.
Nous modifierons l’encadrement temporaire des mesures d'aide d’État en octobre, afin de permettre la fourniture de garanties publiques, tout en préservant l’égalité des conditions de concurrence.

Sécuriser l'approvisionnement en gaz

Bruxelles entend poursuivre ses efforts pour sécuriser l'approvisionnement en gaz et faire baisser les prix du gaz :

Nous devons assurer notre sécurité d’approvisionnement et, dans le même temps, assurer notre compétitivité au niveau mondial.

La présidente de la Commission européenne a convenu avec le Premier Ministre Jonas Gahr Støre (Prémier Ministre de Norvège) de mettre sur pied un groupe de travail en ce sens.

Contactez-nous

Vos données sont uniquement utilisées pour nous permettre d'établir des conseils énergétiques et vous les communiquer. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.