🚨 Gazprom Germania change de nom pour devenir SEFE

20 juin 2022   •   2 minute de lecture

Par Emmanuel Sire

Depuis début avril 2022, suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, l'État Allemand a pris le contrôle de Gazprom Germania, filiale Allemande de l'entreprise d'État Russe.

Pour sauver l'ex filiale allemande de Gazprom, le gouvernement allemand va débloquer près de 10 milliards d'euros et opérer un changement de nom.

L'objectif est de sécuriser l’approvisionnement énergétique de l’Europe

Dans l'objectif de reprendre une activité complète et afin de garantir la sécurité d'approvisionnement dans tous le pays, Berlin a été contraint de prendre le contrôle de Gazprom Germania et d'accorder un prêt estimé à environ 10 milliards d'euros (selon l'AFP).

Ayant suscité beaucoup de débats et d'indignations, le gouvernement allemand a déclaré que cette somme d'argent serait protégée tout en veillant à ce qu'il : « ne soit utilisé que pour les activités commerciales de Gazprom Germania et pour maintenir l’approvisionnement en gaz et ne puisse pas aller en Russie ».

Par ailleurs, Berlin justifie que « Gazprom Germania est une entreprise clé pour l’approvisionnement en gaz en Allemagne car elle exploite des infrastructures énergétiques critiques ».

Un changement de nom pour éviter tout rapprochement avec la maison mère Gazprom

Les nombreux appels lancés par l'entreprise russe Gazprom Germania afin « d'éviter toute identification supplémentaire de ses activités avec le groupe Gazprom » ont porté leurs fruits : Gazpom Germania sera rebaptisé « Securing Energy for Europe GmbH » (SEFE).

Ce changement de nom envoie un signal fort au marché : les mesures visent à sécuriser l’approvisionnement énergétique en Allemagne et en Europe.

À noter que SEFE GmbH est la maison mère de ex-Gazprom UK, elle-même maison mère de ex-Gazprom France.

Depuis le mois d'avril 2022, SEFE n’est plus sous l’actionnariat de Gazprom, de fait il n’y a plus de flux financier qui remonte de SEFE Germania à Gazprom Russie.

Tous les contrats SEFE sont couverts, il n'y a pas de risque d’approvisionnement puisque SEFE s'approvisionne comme ses concurrents depuis 2020.

Une annonce du prêt intervenue suite à une baisse importante des flux de gaz dans le gazoduc Nord Stream 1

Le renforcement de l'emprise du gouvernement allemand sur la société SEFE (ex-Gazprom Germania) intervient peu après la baisse importante des flux de gaz dans le gazoduc Nord Stream 1 (40%). Il s'agit d'un pur hasard, il n'y a aucun rapport entre les deux situations.

La cause de cette baisse, serait du point de vue de Gazprom Russie, dû à des problèmes de maintenance en rejetant la faute sur l'entreprise allemande Siemens.

D'après Reuters, Gazprom Russie explique qu'« en raison du retour tardif des unités de compression de gaz réparées par Siemens […] et des dysfonctionnements techniques des moteurs, seules trois unités de compression de gaz peuvent actuellement être utilisées à la station de compression de Portovaya ».

Siemens, pointe, de son côté, du doigt les sanctions imposées par le Canada comme étant la raison principale de ce retard.

Contactez-nous

Vos données sont uniquement utilisées pour nous permettre d'établir des conseils énergétiques et vous les communiquer. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.