Comprendre la facture d’électricité de son entreprise

il y a un an   •   7 minute de lecture

Par Emmanuel Sire
Table des matières

Décrypter la facture d’électricité d’une entreprise peut parfois se révéler être un exercice délicat. Les coûts de fourniture d’électricité sont souvent considérés par les entreprises comme des coûts inévitables. De la même manière que la clientèle résidentielle, rares sont les entreprises qui se penchent sur la lecture de leurs factures. Pourtant, comprendre sa facture d’électricité est la première étape à mettre en œuvre afin de pouvoir optimiser ses coûts d’électricité.

En effet, cela permet d’identifier facilement les grandes opportunités de réduction de coûts sans forcément entrer dans le détail des mécanismes en question.

Cet article est donc pour nous l’occasion de voir comment décrypter la facture d’électricité de son entreprise. Qui plus est, nous en profiterons pour rappeler le calendrier des évolutions annuelles des tarifs. De cette manière, nous pourrons identifier des opportunités de réductions de coûts de factures d’électricité.

Tout d’abord, étudions les trois parties qui composent une facture d’électricité :

Globalement, ces trois parties représentent 35 % pour la fourniture, 32 % pour les coûts d’acheminement et 33 % pour les taxes.

Estimation de la répartition moyenne d’une facture d’électricité
Estimation de la répartition moyenne d’une facture d’électricité sur un panel de client « Entreprises et Collectivités ». Source : Sirenergies

Analyser la partie fourniture de sa facture d’électricité

Premièrement, concentrons-nous sur la partie fourniture. En fait, les fournisseurs d’électricité (EDF, Engie, TotalEnergies…) facturent cette composante en deux parties.

  • L’abonnement facturé en €/kW de puissance, c’est une partie fixe ;
  • La consommation facturée en €/kWh, c’est une partie variable selon le comportement du client.

C’est sur cette partie que la différence peut se faire en ce qui concerne le prix de l’énergie. Généralement, les fournisseurs proposent des décotes par rapport aux tarifs réglementés de vente d’électricité (TRVE). Il s’agit de tarifs créés par la CRE et approuvés par l’État. Ces tarifs représentent une offre « repère » sur le marché.

Les fournisseurs s’approvisionnent sur les marchés de gros de l’électricité. Ils arrivent à obtenir un coût d’achat inférieur au TRV. De ce fait, il n’est pas rare de trouver sur le marché des fournisseurs qui proposent : -5 % ou -10 % par rapport aux TRV. Ces nouvelles offres ont pu apparaître grâce à l’ouverture des marchés de l’électricité.

Mettre en concurrence les différents fournisseurs

Mettre en concurrence les différents fournisseurs sur cette composante du prix peut représenter une opportunité de réduction de sa facture.

Comparaison des prix annuels de fourniture d’électricité
Comparaison des prix annuels de fourniture d’électricité entre les différents acteurs du marché, pour une offre à prix variable au second trimestre 2020. Source : l’observatoire des marchés de détail publié par la CRE en 2020.

Comme vous pouvez le constater, il existe de nombreuses offres moins coûteuses que les tarifs réglementés de vente d’électricité. Néanmoins, ces dernières années, nous avons assisté à une multiplication des acteurs et des modalités contractuelles entre les fournisseurs.

Les entreprises, de la PME au site industriel, ont des besoins spécifiques en termes de fourniture d'électricité. Pour cette raison, il est essentiel de se faire accompagner par un professionnel afin de comparer des offres similaires et de choisir le type d’offre qui correspond le mieux à vos besoins.

Analyser les coûts d’acheminements réseau (TURPE)

L’électricité arrive avec une tension de 220 volts dans nos prises. Ce sont les gestionnaires de réseaux qui l’acheminent. D’abord ceux de Transport (RTE), puis ceux de distribution (Enedis).

Représentation schématique d’un réseau électrique, depuis la production jusqu’à la distribution.

Schéma réseaux électriques français
Source : CRÉ Présentation des réseaux d'électricité

RTE et ENEDIS représentent 95 % du réseau électrique français. Ces entreprises sont en situation de monopole. Pour effectuer leurs missions de service public, les gestionnaires de réseaux engagent des frais qu’ils répercutent directement sur nos factures.

Cela s’appelle les Tarifs d’Utilisation des Réseaux publics d’Électricité (TURPE). Ils représentent près de 32 % de la facture totale. Il est donc essentiel de les comprendre afin de décrypter la facture d’électricité de son entreprise.

Ces tarifs se décomposent en plusieurs composantes

  • Celle de Gestion : qui couvre les frais de gestion client, cette partie est fixe.
  • La composante de Comptage : qui rémunère les relèves de compteurs des clients, elle est fixe.
  • Et enfin la composante de Soutirage : elle couvre les frais variables de consommation ainsi que la réservation de puissance. Elle est fixe et variable.

Les tarifs TURPE évoluent au 01/08 de chaque année. Les périodes de tarifs sont d’une durée de 4 ans. À ce titre, nous commencerons une nouvelle période tarifaire à compter du 01/08/2021, avec le TURPE 6.

Cette composante couvre également les coûts de dépassements de puissance. En effet, il est fréquent de voir des entreprises dépasser leurs puissances souscrites :

Graphique d'un dépassement de puissance électrique
Exemple d’un dépassement de puissance souscrite. Puissance initiale souscrite : 350 kW. Comme l’illustre cet exemple, le client dépasse sa puissance souscrite. Il risque donc des pénalités.

À l’inverse des clients résidentiels, les entreprises et collectivités sont concernées par les dépassements de puissance.

Les pénalités varient en fonction du domaine de tension

  • Les pénalités ne concernent pas les sites résidentiels et les petits professionnels (les sites C5). Les compteurs de faible puissance disjonctent si la puissance demandée est trop importante.
  • Les sites dont la puissance est supérieure à 36 kVA (les sites C4) sont facturés par rapport au nombre d’heures de dépassements. Cela concerne des sites de taille moyenne.
  • Et enfin pour les sites de grande taille, industriels ou tertiaires (les sites C2), les dépassements sont facturés d’une manière encore plus pénalisante pour le client.

Par conséquent, il est important d’ajuster sa puissance en fonction des besoins en énergie électrique de son site. Ainsi on évite des pénalités de dépassement.

L’optimisation de ces tarifs de réseau représente une opportunité de réduction de votre facture d’électricité. Il suffit pour cela de mener une étude. Qui consistera à souscrire une puissance adéquate afin d’optimiser son tarif de réseau. Les gains peuvent s’élever à plusieurs milliers d’euros par an, en fonction de la consommation du site.

Finalement, cela montre que décrypter la facture d’électricité de son entreprise permet de réaliser des économies.

Analyser la partie « taxes » de sa facture d’électricité

Présente sur chaque facture, les taxes sont des prélèvements obligatoires à reverser à l’État français.

Sur une facture d’électricité, on retrouve :

  • La TVA s’applique sur les factures de fourniture d’électricité.
  • La CSPE (la Contribution au Service Public de l’Électricité). Une taxe qui vise à financer des projets publics tels que le soutien aux énergies renouvelables. Le taux actuel est de 22,50 €/MWh. Il est possible d’en être exonéré.
  • La CTA (la Contribution Tarifaire d’Acheminement). Une taxe qui représente 27,04 % de la part fixe du TURPE.
  • La TICFE (Taxe Intérieure sur la Consommation Finale d’Électricité). 0,76 € par MWh pour les puissances < 36 kVA. Ainsi que 0,25 € par MWh pour les puissances comprises entre 36 kVA et 250 kVA

Il existe plusieurs réductions possibles de ses taxes. Néanmoins, il convient de remplir plusieurs critères afin d’y être éligible.

Le saviez-vous ?

Face à la flambée des prix de l'électricité, le gouvernement français a pris des mesures exceptionnelles. Depuis vendredi 28 janvier 2022, la Taxe intérieure sur la consommation finale d'électricité (TICFE) est réduite de 22,50€/MWh à 0,50 €/MWh pour les PME/PMI et autres industries à compter du 1er février 2022, et ce, jusqu'au 31/01/2023.

Nous constatons que sur les trois grandes composantes d’une facture d’électricité, il est possible de réaliser des économies substantielles. Pour cela, il faut d’abord connaître la structure d’une facture.

En résumé, une étude approfondie de votre facture permet de :

  • Faire jouer la concurrence sur la partie fourniture,
  • Optimiser vos coûts de réseaux,
  • Optimiser vos taxes.

Réglementation ARENH 2022 : quel impact sur sa facture d'électricité ?

Le 1er décembre 2021, la CRE a communiqué sur le total des demandes ARENH (Accès Régulé à l'Électricité Nucléaire Historique) pour l'année 2022 : un total 160,36 TWh d'électricité demandé par 81 fournisseurs. C'est un record historique !

La quantité allouée aux fournisseurs d'électricité alternatifs au prix de 42€/MWh étant plafonné à 100 TWh, on fait face à un écrêtement de 37,6% (contre 31,6% pour 2021).

Fatalement, et face à ce processus de rachat, les fournisseurs d'électricité sont dans l'obligation de dissocier le prix électron du contrat et le prix de rachat ARENH sur vos factures d'électricité.

Vous verrez donc très prochainement sur vos factures (si ce n'est pas déjà le cas) une nouvelle ligne indiquant "Réglementation ARENH 2022". Cette dernière sera présente tous les mois de l'année 2022.

À noter que pour limiter l'impact de cette hausse, le gouvernement français a pris des mesures importantes, le 13 janvier dernier, en relevant le plafond ARENH. L'ARENH étant habituellement plafonné à 100 TWh, l'État français a annoncé qu'EDF livrerait 20 TWh d'ARENH supplémentaires au prix de 46,20 €/MWh (contre 42€/MWh).

Ce relèvement du plafond ARENH concerne uniquement les neuf derniers mois de 2022, soit à compter du 1er avril 2022. À partir de cette date, votre fournisseur d'électricité appliquera une ristourne sur votre facture (matérialisée probablement par une nouvelle ligne ou un prix de l'écrêtement réduit. À l'heure où nous écrivons ces lignes, rien n'est défini).

Sans cette action, la hausse en bas de page sur vos factures d'électricité aurait été bien plus importante sur l'année 2022.

N'hésitez pas à consulter notre article sur les 5 astuces pour réduire votre facture professionnelle d’électricité !

Le saviez-vous ?

Vous êtes une entreprise et vous vous sentez perdu dans la jungle d’offres de gaz naturel et d’électricité ? Vous vous demandez quel est le meilleur contrat d’énergie pour votre entreprise ?

SirEnergies vous propose un service de sourçage 100% gratuit et sans engagement !

Cliquez ci-dessous pour plus d'informations :



Contactez-nous

Vos données sont uniquement utilisées pour nous permettre d'établir des conseils énergétiques et vous les communiquer. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.

Cet article vous a intéressé ?
Partagez-le ! ☺️

Poursuivre la lecture